Your browser does not support JavaScript!

Les enregistrements de commandes et le chiffre d'affaires du constructeur de pompes et de robinetterie KSB ont connu une évolution positive au cours de l'année 2010. Pour la seconde fois, les enregistrements de commandes du Groupe ont franchi le seuil des deux milliards d'euros.

En 2010, KSB a enregistré une reprise de son activité « Grande diffusion » liée aux pompes et à la robinetterie standard. En revanche, l'activité « Projets » est restée marquée par des ajournements de décisions d'investissement dus à la crise. Les enregistrements de commandes du Groupe ont progressé globalement de 7,3 %, s'établissant à 2 075 millions d'euros. Cette hausse est à mettre à l'actif des sociétés KSB situées hors d'Europe et plus particulièrement à celles de la Région Asie / Pacifique qui ont affiché dans leur ensemble une hausse des enregistrements de commandes de 33,3 %. Chez KSB AG, les enregistrements de commandes étaient inférieurs de 5,8 % à ceux de l'année précédente en raison du report de nouveaux grands projets. Le chiffre d'affaires du Groupe a atteint 1 939 millions d'euros, soit une hausse de 2,5 %, principalement imputable aux Régions Asie / Pacifique, Amérique et Moyen-Orient / Afrique. Chacune de ces trois Régions a affiché une progression de 12,4 %, alors que le chiffre d'affaires des sociétés européennes a globalement baissé de 2,1 %. Le chiffre d'affaires et les enregistrements de commandes du Groupe tiennent compte de la première consolidation de cinq sociétés opérationnelles en Allemagne, en Italie, au Canada, en Norvège et en Russie. Sans cet élargissement du périmètre de consolidation, les enregistrements de commandes et le chiffres d'affaires auraient fléchi de respectivement 40,2 millions d'euros et 35,4 millions d'euros. Pour 2011, KSB table sur une poursuite de la reprise. Le Groupe compte sur une progression aussi bien des enregistrements de commandes que du chiffre d'affaires. Au cours des deux premiers mois de 2011, les enregistrements de commandes et le chiffre d'affaires ont augmenté de respectivement 11,3 % et 9,2 % par rapport à la même période de l'année précédente. Le résultat du Groupe devrait atteindre cette année au moins le niveau de 2010. La pression persistante observée au niveau des prix sur les marchés, ainsi que la hausse prévisible du coût des matières premières et du travail rendent incertaine une amélioration du résultat.