Your browser does not support JavaScript!

Pollutec qui s'est tenu du 27 au 30 novembre dernier à Lyon Eurexpo a offert aux 70.000 visiteurs attendus un large panel de produits, procédés et solutions innovantes permettant de répondre aux enjeux auxquels chaque exploitant ou gestionnaire se trouve confronté : réduire l'empreinte environnementale de ses activités tout en maintenant la performance économique.

Il y a deux façons d'améliorer un produit, un procédé ou une solution. La première consiste, à l'image d'un logiciel qui évolue à chaque version, à y apporter de manière régulière des modifications porteuses d'améliorations sensibles jusqu'à ce que, parvenu à des limites inhérentes à la conception même du produit, il soit nécessaire de s'extraire de cette logique d'optimisation pour innover vraiment, c'est-à-dire sortir des limites traditionnelles du cadre et remettre en cause des principes que l'on croyait bien établis. La seconde consiste à s'inscrire d'emblée hors de ces limites, à sortir des schémas habituels pour tenter de faire émerger une technologie dite de rupture qui permettra de résoudre autrement une problématique réputée jusqu'alors insolvable. L?une ne s'oppose pas à l'autre, bien au contraire. L?optimisation, tant qu'elle peut se nourrir de gisements et de marge de progressions suffisantes, précède bien souvent l'innovation qui n?est jamais si foisonnante que lorsqu'un procédé se trouve confronté de façon irrémédiable à ses propres limites. C?est le cas dans le domaine de l'eau ou bon nombre de produits, procédés et savoir-faire sont encore en phase d'optimisation, dopés par des marges de progression toujours importantes. De ce fait, les technologies dites de rupture restent relativement peu nombreuses. Les innovations présentées dans les pages qui suivent le démontrent amplement. Elles montrent également que l'innovation tout comme l'optimisation des procédés n'est pas l'apanage des grands groupes ou des start-up. Elle est au centre des préoccupations de toutes les éco-entreprises qui misent sans relâche sur l'avenir en dénichant partout ou elles le peuvent des gisements de progression et des opportunités de développement. Comme les années précédentes, l'optimisation des ressources et des procédés matérialisée par des consommations moindres et des démarches orientées vers la réutilisation ou le recyclage fleurissent dans à peu près tous les domaines. Il s'agit de consommer toujours moins d'eau, moins d'énergie, moins de réactifs tout en augmentant les rendements, en diminuant l'impact des procédés sur l'environnement et bien sûr, compte tenu d'un contexte économique à la fois morose et persistant, en comprimant les coûts. Les innovations présentées dans les pages qui suivent répondent à une double ambition : avant et pendant le salon, elles aideront le lecteur à préparer sa visite en guidant ses pas vers ses centres d'intérêts. Après le salon, elles fourniront à tous ceux qui n?ont pas pu se déplacer un panorama élargi des innovations susceptibles de les intéresser auquel ils pourront durablement se référer. Pour entrer en contact avec les fabricants, il suffira aux premiers de se rendre sur leur stand et aux seconds, de se connecter au site Internet de la revue ( www.revue-ein.com/matériels-produits) qui leur fournira les coordonnées complètes des sociétés exposantes. Vincent Johanet Pour consulter les innovations présentées à Pollutec 2012 cliquez ici Pour télécharger le dossier « Innovations Pollutec 2012 », cliquez ici