Your browser does not support JavaScript!

Spécialisé dans les technologies de séparation et de purification de l'eau, Dow Water & Process Solutions développe des technologies innovantes permettant aux producteurs d'eau potable de réduire leur consommation d'énergie. En 2014, la société à vu ses éléments d'osmose inverse Dow Seamaxx? installés dans de nombreuses nouvelles usines en Europe mais aussi au Moyen Orient.

Le coût le plus important, en dessalement, est l'énergie : Il faut de 3 à 6 kWh pour produire un mètre cube d'eau potable ce qui en fait un des traitements parmi les plus gourmands en énergie et donc parmi les plus coûteux. La disponibilité d'eau douce est un sujet fondamentalement et inextricablement lié à l'énergie par ce que l'on appelle le lien eau-énergie, dans le sens où l'un est nécessaire pour produire l'autre. Il est donc important de gérer cette relation de manière à garder les coûts énergétiques à un niveau bas. C?est dans cette optique que Dow Water & Process Solutions a développé les éléments d'osmose inverse Dow Seamaxx? qui doivent permettre de réduire jusqu'à 10% la consommation d'énergie spécifique (kWh/m³) nécessaire pour produire de l'eau douce. Pour parvenir à ce résultat, Dow Water collabore avec plusieurs sociétés en Europe et au Moyen-Orient afin d'optimiser les processus de désalinisation. Ainsi, en Italie, Protecno a installé 42 éléments d'osmose inverse Dow Seamaxx? dans son usine de Lampedusa. Objectif : augmenter l'efficacité des process en réduisant les dépenses en énergie, tout en continuant à produire la même quantité d'eau pure que le système précédent. L?installation des membranes devrait permettre d'économiser plus 175.000 ? sur une période de 5 ans. En Israël, Mekorot Israel National Water, qui fournit 80% de l'eau potable de l'Etat d'Israël, a également choisi les éléments d'osmose inverse Dow Seamaxx? pour moderniser l'unité de désalinisation de saumure de l'usine de Sabha à Eilat. Les membranes installées au sein de l'unité d'osmose inverse devraient permettre une diminution d'environ 10% de la consommation d'énergie, comparé aux membranes standard basse énergie d'osmose inverse pour l'eau de mer DOW Filmtec', tout en respectant les même exigences de qualité. A Chypre, MN Larnaca Desalination rénove actuellement son usine de dessalement d'eau de mer de Larnaca. Après une évaluation détaillée des différents types et des configurations de membranes, le système à étages internes (iSD) utilisant les éléments d'osmose inverse Dow Seamaxx? a été sélectionné comme étant la solution la plus sobre en énergie. Cette solution génère une réduction d'environ 3% de la consommation d'énergie spécifique dans tout le process membranes, y compris les systèmes de première et de deuxième passe, lorsqu'on les compare à une configuration optimisée utilisant la dernière génération d'éléments de membrane standard Dow Filmtec'. Cette rénovation permettra à MN Larnaca de continuer à exploiter l'usine pendant les 25 prochaines années en fournissant 60 000 m³/par jour d'eau potable à la population de Larnaca. « Nous sommes très fiers de voir notre technologie reconnue pour sa capacité avancée à réduire l'énergie utilisée, et fiers de voir notre société choisie pour approvisionner la population en eau douce partout en Europe, au Moyen Orient et en fait, dans le monde entier, souligne Alexander Lane, directeur commercial pour la zone EMEA chez Dow Water & Process Solutions. Nous sommes engagés dans nos recherches sur les procédés et solutions de désalinisation qui vont réduire la consommation d'énergie plus encore, de sorte que les sociétés futures puissent être encore plus efficaces et puissent continuer à fournir de l'eau douce à toute la population ».