Your browser does not support JavaScript!

Pour les collectivités locales comme pour les exploitants, les nuisances odorantes sont devenues un enjeu majeur. Chaque mois, Lionel Pourtier, expert en environnement odeurs et gaz, aborde une problématique relative aux odeurs et aux nuisances atmosphériques.

Ce matin, dans le métro parisien, j?ai observé une scène qui n?est pas sans lien avec les odeurs. Les passagers étaient serrés les uns contre les autres et les regards étaient mornes. Lors d'un coup de frein, un homme voulant se retenir posa sa main sur celle d'une femme se tenant à la barre. Elle le lui reprocha vivement en faisant valoir ses droits. Ainsi, cette dame avait accepté de réduire sa sphère de territorialité au maximum, c'est-à-dire que tout son corps pouvait être en contact avec celui des autres voyageurs sauf son visage et l'intérieur de ses mains. Nous gérons tous en permanence notre sphère de territorialité en acceptant de la modifier selon les situations. Vous ne laissez pas n?importe quelle personne entrer chez vous, les personnes que vous autorisez à pénétrer dans votre chambre sont rares et au final, les personnes dont vous tolérez qu'elles ouvrent vos tiroirs est extrêmement limité. Imaginez maintenant un riverain d'une installation de stockage de déchets qui perçoit les odeurs de biogaz dans son jardin, dans sa maison, dans sa cuisine ou dans sa chambre? Même si l'odeur est très faible, elle viole sa sphère de territorialité, son intimité. Elle ne peut donc être tolérée. C?est la raison pour laquelle la réaction des riverains peut paraitre excessive lorsqu'ils se plaignent des odeurs alors que d'autres personnes (huissiers, élus, exploitants, experts) les jugent très faibles. Ainsi, l'évaluation de la gêne ressentie par les riverains d'un site, ne peut pas seulement reposer sur la quantification objective de l'odeurs et l'expert doit avoir une connaissance complète des mécanismes psychosociologiques qui sous-tendent la tolérance ou l'intolérance des odeurs. Dans une chronique future, nous aborderons les approches méthodologiques permettant d'étudier cette dimension psychosociologique sur des bases objectives et scientifiques.