Your browser does not support JavaScript!

L?arrêté ministériel du 22 avril 2008 fixant les règles techniques applicables aux installations de compostage, impose aux exploitants une obligation de résultats en matière de maîtrise des nuisances odorantes : elles doivent être limitées à une valeur de 5 UOE/m3 en périphérie du site. L?article 27 de cet arrêté stipule que le débit d'odeur des principales sources odorantes doit être mesuré à une périodicité fixée. En outre, il est précisé que la fréquence minimale de mesure peut être allongée en cas d'utilisation de nez électroniques. Ainsi, les nez électroniques de terrain offrent aux exploitants de sites de compostage non seulement une solution de mesure rentable à long terme, mais aussi un outil de contrôle continu des installations et des actions de corrections mises en place. Depuis quelques années, la technologie des nez électroniques est en plein essor. Pour en savoir plus sur les nez électroniques, cliquez ici