Your browser does not support JavaScript!

Matériels et Produits

Nouvelle version Biosorb® disponible sous forme de skids modulaires

03 novembre 2021 Paru dans le N°446 ( mots)
© Pearl

Initialement mis au point pour piéger les radionucléides dans les exhaures miniers en Limousin, le procédé Biosorb®, basé sur la capacité des écorces d’arbres à fixer les polluants par phénomènes de chélation et d’échanges d’ions, a été développé par la société PearL spécialisée en mesure, expertise et traitement de la radioactivité naturelle et des pollutions métalliques. L'unité de traitement est désormais disponible sous forme de skids.

Ce média filtrant biosorbant 100 % naturel, écologique piège à moindre coût les métaux dissous et radionucléides à l’état de traces dans les eaux, sur une plage de concentration de 10 mg/l à moins de 5 µg/l. Il est élaboré à partir d’écorces d’arbres broyées et activées par un procédé breveté puis insérées dans un tapis non-tissé de fibres courtes de lin. 

Dans sa version optimisée désormais industrialisée, l’unité de traitement Biosorb® est disponible sous forme de skids modulaires de filtration équipés de cartouches Biosorb aisément manipulables. Elle s’installe clés en main sur site en moins d’une heure. Particulièrement adapté pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers, les eaux de ruissellement chargées en métaux dissous et la dépollution des nappes, le système permet d’obtenir des rendements épuratoires supérieurs à 95 % sur de nombreux éléments traces, pour un rejet conforme en STEP urbaine ou milieu naturel. Sobre, économique et simple à mettre en œuvre, il ne nécessite aucun produit chimique ni travaux de tuyauterie ou de génie-civil. Une fois saturés en polluants, les filtres Biosorb peuvent être incinérés avec récupération d’énergie ou régénération de métaux si intérêt, ou éliminés en CET de classe 1.

Pearl détermine gratuitement dans son laboratoire les performances d’abattement sur Biosorb des polluants ciblés (sur la base d’un échantillon de 2 litres) et les conditions de mise en oeuvre sur site. Elle dispose également d’unités pilote permettant de valider la solution in situ en conditions réelles d’exploitation durant quelques semaines. Un suivi analytique sur ICP-MS des performances de traitement en routine peut être assuré sur demande.

Le procédé Biosorb®, qui s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire en lien avec la valorisation des sous-produits des filières bois et lin, est déjà opérationnel sur plusieurs sites industriels soucieux de réduire ou recycler la charge en métaux dissous dans leurs rejets. Ce produit made in France et 100% naturel est couvert par trois brevets internationaux.

 

Entreprises liées