Your browser does not support JavaScript!

Veolia Water Technologies vient de remporter un contrat portant sur l'ingénierie, l'approvisionnement et la livraison d'une usine de traitement des eaux usées pour les installations de production et de traitement de gaz naturel de Dolphin Energy à Ras Laffan au Qatar. L?eau issue de l'usine de traitement des eaux usées pourra être directement réutilisée, ce qui réduira le volume des eaux usées actuellement injectées dans les puits de réinjection existants et le volume d'eau dessalée acquis à des sources externes. Les polymères inhibiteurs d'hydrates cinétiques seront eux aussi éliminés des eaux résiduelles. La mise en route est prévue pour le mois de septembre 2017.

Les organismes de réglementation du Qatar ayant conclu que la présence des polymères inhibiteurs d'hydrates cinétiques (KHI) dans les eaux usées injectées entraîne à long terme une détérioration des réservoirs, il est devenu indispensable de les éliminer des flux d'eaux usées réinjectées. En 2015, Veolia s'était vu attribuer un contrat impliquant l'utilisation de ses évaporateurs HPD®, qui seront utilisés pour l'élimination des KHI et la récupération du distillat. Dans le cadre de ce nouveau contrat, Veolia installera également un package de prétraitement en amont des évaporateurs et utilisera pour ceci sa technologie de séparateurs à lamelles (TIPSS). Ville industrielle situé à quelque 80 km de Doha, Ras Laffan est centrée sur la production de gaz naturel liquéfié. Dolphin Energy est l'un des plus grands projets transfrontaliers entrepris au Moyen-Orient dans le secteur de l'énergie. Son ambition consiste à acheminer le gaz naturel du Qatar jusqu'aux Émirats Arabes Unis via un gazoduc. Le Qatar, Oman et les EAU mènent à bien ce projet de concert. Veolia est déjà engagée dans un certain nombre d'opérations au Qatar, parmi lesquelles la conception, la construction et l'exploitation de l'usine de traitement des eaux usées de Doha South et la mise en place d'un procédé « zéro rejet liquide » pour le complexe Pearl GTL, exploité par Shell à Ras Laffan.