Your browser does not support JavaScript!

Comment échapper à la débâcle du marché du bâtiment, notamment en France ? Pour faire face à la chute des mises en chantier de logements neufs en France qui sont passées sous la barre symbolique des 300.000 en 2014, Nicoll compte, en plus de l'innovation, sur son internationalisation.

La filiale du groupe Aliaxis, leader mondial dans la fabrication et la distribution de systèmes en matériaux de synthèse dans le domaine de l'évacuation et de la gestion de l'eau, est déjà présente dans 50 pays. Mais l'entreprise veut s'internationaliser davantage encore : en 2014, Nicoll s'est installé en Ukraine, en Russie, en Belgique et en Pologne. En janvier 2015, elle a ouvert une filiale en république Tchèque et devrait prochainement prendre pied en Scandinavie, en Algérie, au Maroc et en Turquie. Présent dans 50 pays, Nicoll distribue ses produits à travers deux types de réseaux : ses partenaires locaux et les sociétés du Groupe Aliaxis. La société réalise majoritairement son chiffre d'affaires en Europe de l'Ouest et de l'Est en appliquant partout la même stratégie : l'innovation et la qualité. « Mais l'essentiel de notre activité étant essentiellement centrée sur des régions du monde arrivées à maturité, nous devons trouver des relais de croissance et de développement », souligne Benoît Hennaut, directeur général. Nicoll travaille donc activement à son internationalisation dans plusieurs régions du monde dont l'Afrique du nord et de l'ouest ou les gisements de croissance sont jugés importants. La grande majorité des produits développés par l'entreprise est fabriquée grâce à trois procédés : l'injection qui assure la fabrication des articles par moulage, l'extrusion qui permet de fabriquer des profilés en PVC coupés à la longueur voulue et le façonnage, c'est à dire la chaudronnerie plastique. À la source d'une offre de plus en plus étendue (raccords pour réseaux d'évacuation et sous pression en PVC, accessoires sanitaires, équipements de sol, caniveaux, grilles de ventilation et entrées d'air, habillage de débordement de toit et gouttières, raccords et accessoires d'assainissement), l'entreprise transforme près de 20.000 tonnes de matières premières par an, principalement des matériaux de synthèse et gère plus de 16.000 références au catalogue et 7.500 références en stock.