Your browser does not support JavaScript!

La Communauté Urbaine de Nantes, vient de confier à Veolia Eau - via OTV France Ouest, filiale de Veolia Eau Solutions & Technologies - le contrat de modernisation de l'usine de dépollution des eaux usées de la Petite Californie (Nantes Sud).

Le contrat porte sur un montant total d'environ 29 M?, dont 13,7 millions pour la part réalisée par Veolia Eau. La nouvelle usine aura une capacité de 180 000 équivalents habitants, avec un débit de pointe de 3700 m3/heure. Elle sera mise en service début 2011. Les solutions mises en ?uvre par OTV France pour le traitement des effluents (décantation lamellaire par Multiflo® Duo et biofiltration par Biostyr®) ont été choisies pour leurs performances de traitement alliant une grande compacité et un confinement complet des installations. Le traitement des boues sera effectué par digestion, en vue de leur valorisation agricole. Un contrôle olfactif permanent autour du site sera assuré par «nez électronique », le système Odowatch de la société Odotech. Une partie des eaux traitées sera recyclée pour les besoins de nettoyage du site et pour l'alimentation de l'unité voisine de lavage des bus urbains de l'agglomération, à travers un traitement spécifique par filtration, désinfection UV et chloration. Le biogaz produit par l'usine assurera le chauffage des installations techniques et alimentera une cogénération. Cette cogénération, ainsi que plus de 800 m² de panneaux solaires souples, installés en couverture sur les bassins, produiront de l'énergie électrique revendue à EDF. Une seconde installation de 25 m² de panneaux solaires classiques, positionnés sur le toit des locaux d'exploitation, fournira l'énergie nécessaire à une pompe à chaleur garantissant un chauffage zéro carbone de ces locaux. Ainsi, l'usine sera autonome au plan énergétique pour son éclairage et son chauffage. L?architecture des locaux sera de type bioclimatique, associant le minéral et le végétal avec la création de jardins verticaux intérieurs. Enfin, l'emprise de la nouvelle usine sera divisée par trois, malgré une capacité de traitement presque doublée.