Your browser does not support JavaScript!

Montréal est né parce qu'il se trouvait au coeur d'un bassin hydrographique exceptionnel. Son destin est demeuré étroitement lié au fleuve même si la ville a semblé s'en détourner quand elle a poussé ses faubourgs vers l'intérieur de l'île. Les Montréalais ont toujours manifesté la même fascination pour l'eau, que ce soit dans leur vie quotidienne ou dans leurs loisirs. Plus récemment, cette fascination s'est doublée d'une préoccupation pour l'eau polluée par les activités humaines et industrielles. L?historienne Michèle Dagenais aborde ici l'eau dans sa globalité et sous ses diverses formes, en examinant ensemble les cours d'eau qui ceinturent l'île et l'eau qui coule dans les réseaux souterrains. L?eau est appréhendée dans ses dimensions concrètes et tangibles, comme élément physique qui se transforme avec le développement de Montréal en même temps qu'il y contribue. L?eau est aussi examinée sur le plan socioculturel, comme une composante cruciale de la production et de la transformation de l'espace montréalais. L?auteur examine les principaux aménagements dont l'eau a fait l'objet au cours des deux cents dernières années. En somme, elle nous raconte l'histoire de Montréal dans ses rapports avec les éléments naturels, au premier rang desquels se trouve l'eau.

2011 - Format 16 x 24 cm - 308 p - 21 -