Your browser does not support JavaScript!

Morgan Advanced Materials vient d'étendre son offre en présentant une nouvelle gamme de capteurs en céramique couplés dans l'air, à bande passante ultra-large et haute sensibilité, destinés aux mesures de débit. Ces capteurs offrent une amplitude de sensibilité accrue par rapport aux alternatives actuellement proposées sur le marché, tout en conservant et même en élargissant la bande passante. Cette avancée a pu être réalisée grâce à une technologie similaire à celle utilisée pour l'imagerie 4D.

Ces propriétés améliorées permettent aux fabricants de compteurs et de débitmètres d'augmenter considérablement la précision des mesures de débit à des flux faibles et élevés, tout en réduisant la consommation énergétique. De cette façon, ces produits peuvent répondre aux critères de performances imposés par les organismes réglementaires européens et nord-américains, et être produits à des volumes élevés nécessaires au déploiement de compteurs intelligents. Les nouveaux capteurs sont idéaux pour une intégration à des systèmes d'anémométrie acoustiques et de compteurs intelligents, ainsi que pour la mesure de niveau couplée dans l'air, de liquides et solides. Les capteurs peuvent par ailleurs être personnalisés pour être utilisé dans des environnements difficiles et industriels, avec la possibilité de mesurer à des pressions supérieures à 100 bar dans de plus grandes canalisations. « Dans le secteur des services publics, l'objectif consiste à être aussi précis que possible. Jusqu'ici, il fallait généralement choisir entre bande passante et sensibilité, alors que les deux influencent la précision des mesures. Désormais, ces nouveaux capteurs offrent d'excellentes performances dans les deux domaines, ce qui constitue une grande première et permet d'améliorer la précision des débitmètres, explique Ewan Campbell chez Morgan Advanced Materials. Par ailleurs, la mesure des débits faibles constitue un paramètre de plus en plus important pour les clients. La bande passante élevée et le décalage minimal du zéro de nos capteurs permet aussi de créer une définition supérieure autour du signal. »