Your browser does not support JavaScript!

Une nouvelle étude réalisée par le très reconnu institut indépendant Flemish Institute for Technological Reaserch (VITO) pour le compte de l'industrie européenne des tubes en matière plastique, aboutit à la conclusion que ceux-ci sont plus favorables à l'environnement que ceux réalisés avec des matériaux alternatifs.

Les résultats montrent qu'en moyenne, les tuyaux en matière plastique ont un impact environnemental qui est deux tiers plus faible que celui des tuyaux réalisés avec des matériaux comme le béton, le cuivre ou la fonte ductile. « Les tuyaux en matière plastique sont généralement connus pour être plus faciles à installer, moins cher, plus durables, plus innovants que les autres, mais nous avons maintenant une preuve scientifique évidente qu'ils ont moins d'effet sur l'environnement que les autres matériaux » se félicite Hans Telgen, Président de The European Plastic Pipes and Fittings Association (TEPPFA), l'association professionnelle représentant, au niveau européen, les principaux fabricants de systèmes de tuyaux en matière plastique. 

Pour réaliser une étude objective entre différents types de matériaux et déterminer les impacts environnementaux de différents produits, chaque étape tout au long de leur durée de vie doit être testée et analysée. Pour chaque application spécifique, les comparaisons ont été faites selon les normes ISO 14040 et 14044 en utilisant la même unité fonctionnelle pour les différents matériaux comparés. Les impacts environnementaux peuvent être favorables ou défavorables. 

Les effets défavorables, tels que l'émission de gaz à effets de serre, peuvent se produire à n'importe quel stade du processus de production ou de fin de vie ; les effets favorables aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre en économisant de l'énergie pendant que le produit est en service. Pour les tuyaux en matière plastique, l'analyse du cycle de vie montre que l'impact environnemental de ces systèmes de canalisations est significativement plus faible que celui des matériaux traditionnels.


Un impact significativement plus faible que celui des matériaux traditionnels

Une étude scientifique et complète d'évaluation du « Life Cycle Assessment » (LCA) est la méthode normalisée pour une comparaison objective des impacts environnementaux de différents produits ou services. Ce type d'évaluation implique la collecte et l'évaluation de données chiffrées sur les flux entrants ou sortants de matériaux, d'énergie et de déchets relatifs à un produit tout au long de sa durée de vie. 

En conséquence, une gamme complète de processus doit être évaluée pour calculer l'impact global, en commençant par la fabrication des matières premières, leur transformation en produits finaux, en continuant avec leur transport et leur mise en oeuvre, la durée de vie du produit et enfin la mise au rebut du produit ou son recyclage en fin de vie. Les résultats des études d'évaluation de LCA sont publiés sous forme d'Environmental Product Declarations (EPDs) en conformité avec la norme EN 15942 pour déterminer l'impact environnemental global d'un produit. TEPPFA a fait réaliser un jeu d'EPDs couvrant les principaux types de systèmes de canalisation, basés sur des données de LCA récents. Ces LCA ont été réalisés par le Flemish institute for Technonlogical Research (VITO) en suivant la méthodologie des normes ISO 14040 et 14044. 

Les résultats ont ensuite fait l'objet d'une revue critique par un autre institut internationalement reconnu dans le développement durable, Denkstatt GmbH en Autriche, suivant la méthodologie des normes ISO. L'étude a nécessité la collecte de données relatives aux tuyaux en matière plastique auprès de sociétés représentant plus de 50% du marché Européen. Les données pour les systèmes comparables réalisés en matériaux alternatifs (béton, fonte ductile et cuivre) proviennent de données publiques disponibles.

Six critères d'impact environnemental

L?impact environnemental de chaque tube a été évalué selon six différents critères tout au long de sa vie : l'utilisation des ressources naturelles, les potentiels d'acidification, d'eutrophisation, de contribution au réchauffement climatique, d'amincissement de la couche d'ozone et le potentiel d'oxydation photochimique Différents types de système de canalisation sont caractérisés par des performances différentes. Elles correspondent à une gamme de matériaux alternatifs et à différentes catégories de matières plastiques. 

Dans cette étude, des comparaisons directes ont été faites entre des tubes thermo- plastiques en polypropylène ou en PVC et la fonte ductile pour les systèmes d'évacuation des eaux usées ; entre les tubes en polyéthylène ou en PVC et la fonte ductile pour les conduites d'eau sous pression ; trois différents types de tubes en PVC et polypropylène et les tubes en béton pour les conduites d'assainissement à écoulement libre ; et les tubes en polyéthylène réticulé (PEX) ou multicouches PE-PEX/Al/PE-PEX et les tuyaux en cuivre pour la distribution d'eau chaude-eau froide. Les conclusions de l'étude sont favorables aux systèmes de canalisations en matière plastique. 

Au travers de toute la gamme d'applications étudiées, il a été démontré, qu'en moyenne, leur usage réduit l'impact environnemental de deux tiers par rapport aux matériaux alternatifs.

Renseignements complémentaires : www.teppfa.eu