Your browser does not support JavaScript!

WatchFrog, vient de remporter, avec ses partenaires, l'appel à projets AAP Eco-industries 2012 des ministères du redressement productif et de l'environnement pour créer des stations de surveillance des effluents, véritable innovation dans le monde hospitalier.

Partant du constat que les établissements hospitaliers français génèrent plus de 10% des résidus médicamenteux retrouvés dans les eaux de surface, WatchFrog va développer puis coordonner la mise en place d'une station de vigilance unique en France pour surveiller et analyser les effluents du Centre Hospitalier Sud Francilien (CHSF), situé au c'ur même de Genopole®. Cette station mobile, financée par le ministère du redressement productif, utilisera les têtards de WatchFrog qui émettent de la lumière en présence de polluants. « Nous prélèverons en continu un échantillon d'effluents de l'hôpital pour quantifier le risque que représentent les résidus médicamenteux pour l'environnement et la santé des écosystèmes », indique Gregory Lemkine, PDG de WatchFrog. Issus des traitements du cancer, de maladies inflammatoires, de maladies du système nerveux, d'antidépresseurs..., ces résidus ne sont pas totalement éliminés dans les stations d'épuration. Une part se retrouve en milieu naturel avec un impact sanitaire et environnemental difficile à mesurer. Mieux évaluer ces rejets à la sortie même de l'hôpital permettra de mieux sélectionner les traitements des effluents pour optimiser leur efficacité et ainsi réduire la pollution des milieux naturels. Le projet démarrera début 2013 par l'analyse des effluents de l'hôpital CHSF. En 2014, la station entrera en fonctionnement. « L'objectif est la mise au point fin 2015 d'une plate-forme technologique que notre consortium de PME : WatchFrog, Toxem, Alyxan, Profilomic, pourra commercialiser auprès d'autres établissements de soins », précise Gregory Lemkine. Plus de 2700 structures hospitalières sont recensées en France, autant de clients potentiels pour le groupe de PME.