Your browser does not support JavaScript!

27 decembre 2013 Paru dans N°367
Cet ouvrage vient à point nommé compte tenu de l'importance que prennent aujourd'hui les sols dans les débats publics et dans la sphère scientifique. Cette ressource rare et fragile est en effet indispensable à l'humanité, tant par ses fonctions de production que par ses fonctions environnementales. Les sols sont au c'ur des enjeux de sécurité alimentaire mondiale et de services rendus par les écosystèmes, qu'ils soient naturels ou agricoles : extension des terres cultivables, développement de l'urbanisation, dégradations et pollutions, atténuation du changement climatique, qualité et rétention des eaux continentales, maintien de la biodiversité? D?où l'importance de faire comprendre au lecteur la complexité de ce que l'on appelle couramment « la structure » des sols. Ou plutôt « les structures » car, à toutes les échelles d'observation, du nanomètre jusqu'au mètre, les organisations des particules solides et des vides (interstices, fissures, canalicules) jouent toutes un rôle majeur dans les fonctionnements hydrique, physique et biologique des sols. Suivant ainsi le fil directeur de l'observation à différentes échelles, l'ouvrage revient d'abord sur la définition du concept de structure et sur les difficultés de sa quantification. Il fait ensuite la synthèse entre des méthodes de laboratoire permettant d'accéder aux organisations microscopiques et des méthodes de terrain caractérisant la dynamique d'évolution des structures, notamment en fonction des systèmes agricoles. Fruit d'un travail collectif d'enseignants-chercheurs (pédologues, agronomes, physiciens, biologistes'), cet ouvrage pédagogique s'adresse autant aux étudiants, enseignants du supérieur et scientifiques qu'à un grand public averti en matière de pédologie.

2013 - Format 16 x 24 cm - 264 pages - 37 -