Your browser does not support JavaScript!

Plus de 400 professionnels - experts, ingénieurs et techniciens en provenance de France et d'Europe, mais également d'Afrique et d'Amérique - sont attendus sur ces journées qui couvrent toutes les utilisations de ces matériaux, dans les domaines du génie civil et de la protection de l'environnement.

Organisées par le CFG tous les deux ans depuis 1993, les Rencontres Géosynthétiques constituent un rendez-vous professionnel de référence pour les acteurs des géotextiles, géomembranes et produits apparentés, et couvrent toutes les utilisations actuelles de ces matériaux dans les domaines du génie civil et de la protection de l'environnement. Plus de 400 experts, ingénieurs et techniciens en provenance de France et d'Europe, mais également d'Afrique et d'Amérique (maîtres d'?uvre, entrepreneurs, producteurs, distributeurs, spécialistes de bureaux d'études et de laboratoires, etc.) sont attendus sur ce colloque pour échanger leurs expériences à partir de cas d'utilisations commentés. Ces rencontres rochelaises feront le point sur l'état de l'art, les pratiques recommandées et les normes en vigueur, au travers de la présentation de cas concrets d'application des géosynthétiques en génie civil et dans le domaine de l'environnement, illustrant les fonctions essentielles de ces matériaux. Les Rencontres Géosynthétiques seront rythmées cette année par plusieurs temps forts : le 24 mars, le Comité Français des Géosynthétiques propose des cours de préformation sur les matériaux géosynthétiques et leurs utilisations les plus fréquentes, telles que les installations de stockage de déchets, les infrastructures de transports et ouvrages hydrauliques. Ces cours sont destinés aux participants non aguerris à l'utilisation des géosynthétiques, afin de leur permettre de tirer le meilleur profit des exposés des deux jours suivants. Les 25 et 26 mars de nombreuses conférences permettront de faire un point précis sur de nombreux sujets. Le Comité Français des Géosynthétiques (CFG) consacrera notamment le 25 mars l'une de ses conférences à la problématique des méthodes de vieillissement des géotextiles en polypropylène. La protection de l'environnement par la durabilité des matériaux utilisés motive de plus en plus de travaux de recherche, afin d'affiner la connaissance du vieillissement des géosynthétiques, et de nombreuses questions sont soulevées sur la durabilité des géotextiles en particulier. Dans cette conférence, Laetitia Van Schoors et Fabienne Farcas, chercheuses au sein du Département Matériaux et Structures de l'Ifsttar, dresseront un état des lieux des méthodes existantes dans le domaine de l'étude de la durabilité des matériaux géotextiles en polypropylène. « La conférence que nous présenterons aux Rencontres Géosynthétiques nous permettra d'aborder ces deux méthodes, en mettant en avant les points forts et les points faibles de chacune. Nous souhaitons montrer qu'aucune d'elles ne donne pleinement satisfaction aujourd'hui, commente Laetitia Van Schoors. Notre conférence n'a pas pour ambition de trancher pour l'une ou l'autre des méthodes de test de vieillissement, mais d'inviter les professionnels du domaine des géotextiles à asseoir la réflexion sur la nécessité d'améliorer ces méthodes, et de mettre en place des études comparatives plus fiables comme proposé par le Working Group 5 « durability » du CEN TC 189. Toute la profession est aujourd'hui consciente qu'il est nécessaire de définir de nouvelles méthodes pour lesquelles certains compromis seront peut-être nécessaires, mais qui feront primer fiabilité du résultat et optimisation du comportement des matériaux géotextiles dans le temps » conclut Laetitia Van Schoors. Parallèlement à ces conférences, ce congrès propose aux visiteurs une exposition technique qui permettra aux fabricants, distributeurs, entreprises, administrations, bureaux d'études, laboratoires..., de présenter l'étendue de leurs produits et services. Renseignements et inscriptions : http://www.rencontresgeosynthetiques.org