Your browser does not support JavaScript!

La Fédération Professionnelle des Entreprises de l'Eau (FP2E) vient de publier avec le concours du BIPE la troisième édition de son rapport sur les Données économiques, sociales et techniques des services d'eau et d'assainissement.

En publiant il y a trois ans son premier rapport intitulé Données économiques, sociales et techniques des services d'eau et d'assainissement, la FP2E souhaitait mettre à disposition des acteurs de l'eau un certain nombre de données de référence sur les services d'eau et d'assainissement. Cette troisième édition actualise donc les données publiées les années précédentes et affine certaines interprétations en explorant de nouveaux domaines. Un chapitre est ainsi consacré aux ressources en eau et à leur utilisation et un autre à l'engagement des entreprises de l'eau en faveur du développement durable. L?intégration de 11 indicateurs de performance illustrant l'activité des entreprises dans le domaine de la distribution de l'eau, du traitement des eaux usées et des relations avec les consommateurs, constitue également l'une des nouveautés de ce rapport. Consolidés au niveau des entreprises, ils retracent la performance de près d'un millier de services d'eau et d'assainissement, couvrant au total 30 millions d'habitants. Ils doivent permettre d'évaluer la qualité du service rendu aux collectivités et aux consommateurs, ainsi que les marges de progression encore possibles. Parmi les indicateurs liés au traitement des eaux usées, le taux de conformité des rejets d'épuration atteint 82,31%. Dans le domaine de l'eau potable, les taux des analyses bactériologiques et physico-chimiques atteignent respectivement 99,69 % et 98,60 %. À compter de l'exercice 2008 et en application du décret du 2 mai 2007, une partie des indicateurs va être étendue à l'ensemble des modes de gestion des services d'eau et d'assainissement quelle que soit leur taille. Cette évolution réglementaire permettra une homogénéisation de l'information. La mise en place par l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA) d'un suivi des indicateurs de performance des services, qu'ils soient gérés directement par la collectivité ou délégués à un opérateur privé, devrait également assurer une meilleure connaissance de la qualité et de la performance des services. Le rapport actualise également les données ayant trait à l'économie du secteur de l'eau. Le montant des sommes facturés par les services d'eau et d'assainissement en 2006 est de 11,8 milliards d'? TTC, dont 59% pour l'eau potable et 41% pour l'assainissement. Les collectivités sont destinataires de 42% de ces sommes, les opérateurs privés de 40%, et l'Etat et les agences de l'eau de 18%. Autre enseignement, les prévisions laissent entrevoir en 2007 un pic en termes de nombre de procédures de mises en concurrence. D?après les membres de la FP2E, le nombre d'appels d'offre sera de 883, contre 621 en 2006 et 579 en moyenne par an sur la période 1998-2005. Le prix de l'eau était en moyenne de 1? par jour et par famille en 2007 pour 330 litres délivrés puis épurés quotidiennement (soit 3?/m3). La part des dépenses en eau dans le budget des ménages est stable depuis 1996 : en 2006 ; elle représentait 0,8%. L?année 2006 marque toutefois une légère reprise qui s'accentue en 2007 (+ 3,2%). Cette évolution est en partie due à l'application de la directive sur la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, ainsi qu'à la mise aux normes des installations non réglementaires dans le cadre de l'application de la directive eaux résiduaires urbaines (ERU), dont les échéances sont à présent dépassées. En septembre 2007, selon le ministère de l'Écologie, 146 stations d'épuration pour 36 millions d'équivalents habitants n?étaient pas aux normes ERU. L?intégralité du rapport de la FP2E est téléchargeable à l'adresse : http://www.fp2e.org