Your browser does not support JavaScript!

28 septembre 2012 Paru dans N°354

Innovation, performance et enjeux environnementaux seront au centre du Salon International du Process et du Conditionnement Alimentaire qui se tiendra conjointement au Salon International de l'Alimentaire (SIAL), du 21 au 25 Octobre prochain à Paris-Nord Villepinte. L?efficacité énergétique, la gestion de l'eau, des effluents et du froid restent des enjeux majeurs pour les industries agroalimentaires à la recherche de solutions innovantes pour optimiser leur rapport coût/qualité.

IPA constitue la plus grande vitrine Française de machines, d'équipements, de solutions et de technologies pour la transformation et l'emballage alimentaires. Avec 350 exposants dont 46 % d'internationaux, l'offre d'équipements, de matériels et de technologies déployée sur 24.000 m² est dédiée à l'ensemble de la filière agroalimentaire et des services connexes. 

Une filière qui se porte bien puisqu'avec un chiffre d'affaires de près de 157 milliards d'euros en 2011, en hausse de 7 % par rapport à 2010, l'industrie agroalimentaire est la première industrie française et le deuxième employeur industriel après la mécanique. 10 500 entreprises emploient 500 000 salariés. Au niveau européen, la France est leader après l'Allemagne, devant l'Italie, le Royaume-Uni et l'Espagne. Une bonne santé qui se traduit par une hausse des investissements et un effort accru en matière de R&D. Non seulement les investissements en R&D et innovation sont en forte hausse par rapport à 2010, mais ils devraient aussi progresser davantage au cours des deux prochaines années. 

Parmi les motivations premières des industriels, les gains de productivité, l'amélioration du service client et la mise en place d'une politique de développement durable, « surtout motivée par des perspectives d'économies futures » selon Valérie Dissaux, responsable Communication du salon. IPA fera donc cette année une large place au thème de l'éco-conception qui constitue un axe majeur de prévention ou de réduction à la source des impacts environnementaux : réduction des consommations de matières premières, d'énergie et d'eau. 

Pour la première fois et en plein coeur du salon, une éco-usine agroalimentaire servira d'exemple pour les visiteurs en matière d'investissements dans le domaine des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. La mise en scène de thématiques sur l'énergie, l'eau et les déchets permettra de les sensibiliser aux nouvelles approches qui vont s'imposer dans les 10 ans à venir. IPA dévoilera également d'autres techniques avancées permettant de transformer les contraintes réglementaires en avantages concurrentiels. « Pour délivrer des réponses pratiques, IPA cherche à faciliter la compréhension et donne des réponses à ces questions cruciales : comment entreprendre une démarche dans l'éco-conception ? Faire de l'environnement un critère dans le processus de création et de conception de produit ? », explique Valérie Dissaux. 

Dans le même esprit, le Forum Innovation Recherche proposera des solutions concrètes aux industriels souhaitant s'engager ans une démarche de développement durable avec un cycle de conférences dédiées aux enjeux environnementaux et à l'éco-innovation dans l'agroalimentaire. Les derniers travaux seront présentés dans les domaines de l'innovation procédé, de l'emballage, de la gestion des matières premières et de la sécurité des aliments.

Renseignements complémentaires : http://www.ipa-web.com/