Your browser does not support JavaScript!

Spécialisée depuis une quarantaine d'années dans le domaine du traitement de l'eau ? eau potable, eaux usées, eaux industrielles-, la société L?Eau Pure, dirigée par Pascal Guasp, le tout nouveau Président du SIEP, engrange les succès. Dans le domaine du traitement des eaux de piscine tout d'abord, ou l'entreprise participe de près ou de loin aux plus grands chantiers actuellement en cours dans le centre-est de la France comme par exemple celui mené pour le compte du Grand Dijon (21) qui aboutira à la plus grosse piscine olympique de France équipée d'un traitement à l'ozone (montant du contrat 1,5 M?) ou encore aux Trois Frontières (68), près de Mulhouse, avec, là encore, la mise en place d'un traitement à l'ozone pour un montant de 0,8 M?. Dans le domaine du traitement des eaux de piscine, L'Eau Pure conduit la majorité de ses projets avec ses propres équipes de monteurs et d'électriciens. Assistée par son bureau d'études, la société maitrise et fournit les technologies les plus avancées en matière de filtration et de désinfection : ozone, UV, membranes. Dans le domaine des membranes justement, L?Eau Pure a obtenu d'Aquasource, spécialiste reconnu dans le domaine de l'ultrafiltration, la distribution exclusive des membranes d'ultrafiltration pour les applications en eau potable dans le nord-est de la France, devenant du même coup la seule entreprise indépendante du groupe Suez Lyonnaise des Eaux à intégrer le réseau de distribution d'Aquasource. Autre créneau sur lequel l'entreprise enregistre de nombreux succès, l'élimination de l'arsenic dans l'eau potable pour les petites et moyennes collectivités. En 2007 et 2008, L?Eau Pure a remporté pas moins de huit projets sur onze appels d'offres. Essentiellement grâce à son procédé Arsépur©, une solution standardisée développée en partenariat avec Severn Trent Services, qui permet d'éliminer l'arsenic par adsorption sélective sur un oxy-hydroxyde de fer, le Bayoxide© E33, un produit éprouvé et agréé par les autorités sanitaires dans de nombreux pays (Voir à ce sujet EIN N° 293). L?offre se compose de solutions fixes ou mobiles, susceptibles d'être proposées avec alimentation solaire pour les sites les plus reculés. A l'international, la société a décroché trois contrats au Maghreb au Chili et au Vietnam. Au Maghreb, L'Eau Pure a mis en route un Oxybatch (traitement des eaux usées en container par procédé biologique SBR) pour une base du gazier algérien Medgaz. Ce contrat fait suite à une série de marchés obtenus avec le groupe Sonatrach. L?Eau Pure vient également de signer un marché d'élimination de l'arsenic dans le delta du Mékong pour le compte de sa filiale Archétype Environnement. Un projet cofinancé par le gouvernement français. Enfin, en association avec Burgeap, L'Eau Pure va mener durant six mois l'audit et la réhabilitation de plusieurs unités de traitement d'eau dans la région de Temuco (Chili). Le projet est estimé à 400.000 ?. En France, L?Eau Pure s'est attaquée au marché très convoité du biogaz. Forte de sa collaboration depuis plus de 6 ans avec Sattler, leader mondial du stockage du biogaz, l'entreprise a décroché deux contrats avec le SIAAP (3 M?) et le SMAROV en région parisienne. Ces projets, qui consistent à valoriser le biogaz issu de la filière boues, constitueront des références précieuses dans un secteur actuellement en pleine expansion en France.