Your browser does not support JavaScript!

La France a déjà été condamnée à 38 reprises par la Cour européenne dans le domaine de l'environnement, et notamment pour délivrance d'eau non-conforme. Si, grâce à des "contorsions curatives" de plus en plus coûteuses, l'eau du robinet répond aux normes sanitaires en vigueur, l'état des eaux brutes, des cours d'eau et des zones humides est en revanche tout à fait préoccupant. Et la France n'a aucune chance d'honorer le rendez-vous fixé par la directive européenne sur l'eau, qui exige un "bon état écologique" des rivières en 2015. Dans la gestion de ses eaux douces, la France a négligé la qualité, la durabilité, et préféré la fuite en avant. Les conséquences de ci laisser-aller commencent à apparaître aujourd'hui. Elles sont catastrophiques : pollutions, marées vertes, diminution des zones humides... Jean-Claude Lefeuvre dresse le portrait d'un bien en danger et nous amène à réfléchir sur les solutions qui s'offrent à nous. Éric Lesueur, directeur de projets à la direction France de Veolia Eau, Jean Launay, député-maire et président du Syndicat mixte d'aménagement et de gestion de l'eau et de l'espace (SYMAGE) du Pays de la vallée de la Dordogne lotoise, Didier Meyerfeld, responsable à la Direction de la Production hydraulique d'EDF, de la gestion de l'eau, du renouvellement des concessions hydroélectriques et de l'environnement, réagissent à ses propositions et les enrichissent.

2009 - Format 14 x 20 cm - 116 p - 12,50 -