Your browser does not support JavaScript!

28 février 2002 Paru dans N°249
C?est en fonction des besoins des hommes, avec leurs techniques et leurs traditions différentes selon les pays qu'il faut envisager les problèmes de l'eau, plus graves au plan mondial qu'on ne le croyait jusqu'à présent. Car d'ici vingt cinq ans, malgré le ralentissement de la croissance démographique, on passera de 6 à 8 milliards d'êtres humains avec des villes de plus en plus gigantesques, alors que de graves changements climatiques dus à l'effet de serre risquent de se faire sentir, notamment l'extension des zones arides, y compris en Europe. Or, les grandes civilisations agricoles ont avec l'eau des rapports très différents, surtout en matière d'efficacité, et il faut tenir compte de la faiblesse des moyens des pays du tiers-monde. Mais c'est aussi dans l'intérêt des hommes et des femmes de ces pays qu'il est utile de retracer l'évolution des problèmes de l'eau dans un pays comme la France. C?est le but de cet ouvrage publié à l'initiative de Lyonnaise des eaux France. Il rappelle notamment le rôle des municipalités dans ce que l'on peut appeler « la révolution hydraulique », c'est à dire c'est à dire l'extension parallèle des réseaux d'eau potable et d'assainissement. Une révolution dont les conséquences culturelles et sanitaires furent considérables, qui fut également concomitante à la révolution industrielle mais aussi au développement de la démocratie. Mais il ne faut pas perdre de vue qu'au plan mondial, les problématiques de l'eau se posent de façon tout à fait différentes. Il faut en quelque sorte examiner une géographie et une géopolitique de l'eau pour les pouvoir les appréhender, ce que permet ce superbe ouvrage.

2002 - Format 23 x 30 cm - 176 p