Your browser does not support JavaScript!

À Ville d'Avray, le Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée du Ru de Marivel a retenu le principe de tubage par coques PRV fourni par HOBAS pour réhabiliter durablement deux anciens collecteurs situés le long de la RD407.

Le Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la Vallée du Ru de Marivel (SIAVRM) rassemble notamment les communes de Marnes La Coquette, Vélizy-Villacoublay, Versailles, Viroflay ainsi que les communes adhérentes à la Communauté d'Agglomération « Grand Paris Seine Ouest », Sèvres, Chaville et Ville d'Avray. Son rôle consiste à assurer l'assainissement du bassin versant du Ru de Marivel en exploitant les ouvrages et collecteurs d'évacuation des eaux usées et pluviales tout en assurant l'entretien d'un important patrimoine qui s'est constitué sur plus d'un siècle, à mesure que l'urbanisation progressait. Certains collecteurs, très anciens, doivent supporter des efforts mécaniques liés par exemple au développement du trafic automobile pour lesquels ils n?étaient pas forcément conçus initialement. Maintenir leur capacité d'écoulement, éviter les pollutions du sous-sol et des nappes souterraines par infiltrations d'eaux usées, voire prévenir les risques d'affaissement en surface lorsque la voûte des ouvrages est trop fragilisée, font partie des préoccupations quotidiennes du SIAVRM. Pour garantir le bon écoulement des effluents sur la partie Ouest de son territoire, le syndicat a engagé d'importants chantiers visant à restaurer et réhabiliter des ouvrages unitaires de transport visitables et non visitables, notamment de deux collecteurs unitaires situés le long de la RD407 qui transportent gravitairement les eaux usées et pluviales collectées sur le territoire des communes de Marnes la Coquette, Ville d'Avray et Sèvres. Comme bien d'autres ouvrages de ce type, un collecteur initial, posé en 1955 et 1963, et pour partie doublé entre 1965 et 1970 par un collecteur secondaire, tous deux fragilisés par des recalibrages successifs, devaient faire l'objet d'une rénovation complète et de divers réaménagements : construction d'une nouvelle interconnexion, rehaussement de regards, réhabilitation de branchements particuliers...etc. Pour mener à bien cette délicate opération concernant un linéaire total de 3,3 km situé entre les communes de Marnes la Coquette, Ville d'Avray et Sèvres, le marché a été décomposé en trois tranches de travaux. La première, qui s'est achevée en décembre 2015, concerne un linéaire d'environ 1,4 km sur lequel plusieurs techniques de réhabilitation ont dû être mises en ?uvre. Plusieurs techniques de réhabilitation mises en ?uvre Les deux collecteurs concernés étant en grande partie situés le long de la RD407, très fréquentée, le chantier a nécessité la mise en place d'une signalisation particulière de manière à limiter ses impacts et à préserver autant que possible la fluidité de la circulation. De même, la définition de l'emplacement des puits donnant accès aux canalisations et leur protection a dû faire l'objet de soins attentifs pour permettre aux entreprises d'intervenir directement depuis les ouvertures tout en limitant l'emprise des travaux en surface. Mais surtout, Egis, maitre d'?uvre du chantier, a dû s'adapter aux caractéristiques changeantes des collecteurs plusieurs fois recalibrés et à la nature des désordres constatés pour apporter des solutions durables et pérennes. Sur sa première partie, le premier collecteur de DN 800 mm, donc non visitable, a fait l'objet sur 90 ml d'un chemisage réalisé par Colas. L?opération consiste à tirer une gaine flexible à l'intérieur de la canalisation, puis à la gonfler pour qu'elle épouse les formes du tube avant de la polymériser. Sur la seconde partie de son trajet, ce collecteur, de même que le collecteur initial qu'il doublait, adoptaient tous deux une section ovale d'une hauteur de 1,50 m pour le premier et 1,70 m pour le second. Pour réhabiliter cette section d'ouvrage, visitable, Egis a opté pour une réhabilitation par tubage par coques en PRV de la gamme NC Line fournies par HOBAS. Ce système de coques préfabriquées est conçu pour reprendre les charges mécaniques extérieures. La section ovoïde des coques étant légèrement inférieure à celle de l'ouvrage initial, l'espace annulaire entre le collecteur préexistant et la nouvelle canalisation est injecté, en plusieurs passes, par un coulis de ciment qui stabilise le nouvel ouvrage tout en le rendant solidaire de l'ancien. Ce coulis de remplissage transmet les charges statiques et dynamiques s'exerçant sur l'ouvrage et dans le sol environnant, à la coque qui se comporte comme un ouvrage flexible, travaillant en petite déformation dans l'ouvrage existant. Ainsi solidarisée avec l'ancien ouvrage, la coque forme un système composite restructurant qui bénéficie de toutes qualités du PRV : durabilité, rigidité, résistance à la corrosion et à l'abrasion et étanchéité. Une manutention et une mise en ?uvre simplifiée La pose, réalisée par l'entreprise Parenge qui maitrise parfaitement les techniques de travaux souterrains, n?a pas présenté de difficulté particulière. Les travaux de tubage sont compatibles avec le maintien d'un faible débit d'eau, ce qui limite les coûts liés au pompage et la présence de deux collecteurs parallèles a permis de by-passer les effluents. Dans un premier temps, deux guides rectilignes ont été fixés au fond de l'ouvrage existant. Les coques ont ensuite été descendues dans le puit d'accès avant d'être présentées à une extrémité puis tractées pour être pré-positionnées. La mise en place définitive a consisté en un calage latéral et en voûte, les différents éléments préfabriqués étant solidarisés les uns aux autres par système d'emboîtement tulipe femelle/about mâle avec joint élastomère PN1 intégré. Les différents éléments et systèmes développés par HOBAS et la logistique déployée ont permis de réaliser le chantier en un temps record. « Nous avons livré les 3 profils en 4 longueurs différentes soit 12 types d'éléments différents, souligne Guillaume Valade chez HOBAS. Ces différents éléments, livrés à l'avancement du chantier en fonction des besoins exprimés par Parenge, ont permis de simplifier la pose à l'extrême en allégeant le poids des coques et en évitant la réalisation de branchements à proximité immédiate des systèmes d'emboitement. La reprise des branchements peut ensuite s'effectuer très simplement par le biais d'une simple découpe de la coque à l'aide d'une scie cloche et le collage d'une manchette au moyen d'un mortier de résine ou d'un mastic d'étanchéité. Cette technique de tubage ne pouvant être mise en ?uvre sur l'ensemble des tronçons du collecteur principal, la première tranche de travaux s'est achevée avec la pose, en tranchée ouverte, d'une nouvelle canalisation de DN 1200 mm sur 40 ml. Il restera au SIAVRM à mener à bien deux tranches de travaux complémentaires. La première, majoritairement située à sur la commune de Sèvres, reposera également sur la mise en ?uvre de coques préfabriquées NC Line sur un linéaire total de 535 mètres. La seconde, située à Marnes la Coquette et Ville d'Avray, consistera à réaliser un chemisage continu structurant pour un DN de 900 mm sur 590 ml. Les travaux, d'un montant total de 5,1 M?, seront achevés dans le courant de l'année 2016. L?efficacité de cette réhabilitation sera complétée par la construction, en 2016, d'un bassin de rétention souterrain de grand volume, destiné à réguler le débit des eaux de ruissellement lors de forts évènements pluvieux.