Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Le service de l’eau de Lausanne inaugurera un traitement multi barrière unique en Europe

04 janvier 2022 Paru dans le N°448 ( mots)
© Veolia

Le consortium Amics et IDEM Suisse, emmené par Veolia au travers de sa filiale OTV Suisse, a remporté un contrat de 44,8 millions de francs pour renforcer la capacité de production et de distribution d’eau potable de la nouvelle usine de Saint-Sulpice II. Celle-ci sera équipée d‘un procédé multi barrière évolutif visant à éliminer le risque de présence d'agents pathogènes.

La municipalité de Lausanne s’est fixée pour objectif de produire une eau d’excellente qualité sur les paramètres de la turbidité, de la microbiologie et des micropolluants. L’installation actuelle en exploitation depuis 1971, ne correspond plus à l’évolution de la technologie. Le Service de l’eau de Lausanne a réalisé plusieurs essais et des pilotes de traitement, notamment avec Veolia, dans le but de tester l’ensemble des technologies disponibles pour s'arrêter sur un procédé multi barrière. 

Avec une capacité nominale de production de plus de 100'000 m3 par jour, l’usine assurera entre 30 et 50 % de la demande en eau potable de la région lausannoise, qui compte environ 380 000 habitants, dès 2026, pour les 20 prochaines années. Après obtention de l’autorisation de construire, à délivrer par le Canton de Vaud début 2022, les travaux devraient débuter en 2023 pour une mise en service d’une première partie en 2026. L’installation complète devrait être achevée d’ici 2028.

La production d’eau potable sera assurée par une filière multi barrière composée d’un noyau de traitement central autour des étapes d’oxydation avancée, d’adsorption par charbon actif et de membranes d’ultrafiltration. En outre, 10 à 15 % du débit sera traité par nanofiltration afin d’améliorer les performances globales d’abattement des micropolluants. 

« L’élimination des micropolluants et des perturbateurs endocriniens constitue un enjeu important ; trouver des solutions efficaces et durables pour y répondre fait partie de la démarche de la transformation écologique de Veolia. La combinaison technologique que nous avons proposée au Service de l'eau de Lausanne constitue la meilleure solution permettant de répondre aux objectifs de qualité d'eau et de santé publique à coût énergétique maîtrisé. Elle est aujourd’hui unique en Suisse et en Europe », explique Arnaud Valleteau de Moulliac, vice-président exécutif Europe de Veolia Water Technologies.

Entreprises liées
Contenus liés