Your browser does not support JavaScript!

Le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France vient de lancer son programme « Eau Solidaire », un dispositif inédit en France par l'envergure de l'aide apportée aux usagers les plus démunis. Ce programme, qui articule urgence, assistance et prévention crée de nouveaux outils comme le chèque d'accompagnement personnalisé tout en participant au Fonds de Solidarité pour le Logement.

Le programme « Eau Solidaire » s'adresse aux personnes qui éprouvent temporairement ou durablement des difficultés à régler leur facture d'eau, en particulier lorsque celle-ci dépasse 3% de leurs ressources. En plus de la baisse de près de 20% de la part « eau potable » intervenue le 1er janvier 2011, le nouveau contrat de délégation de service public du SEDIF prévoit une enveloppe de plus de 2 millions d'euros par an (soit 1% des recettes des ventes d'eau), pour financer ce programme qui s'apparente à un fonds dédié à la prise en compte par le Service de l'eau des clients en difficulté, sous le contrôle des élus. Le programme « eau Solidaire » prévoit trois volets. Un volet urgence dont l'objectif est de prendre en compte les clients en difficulté de façon personnalisée en donnant des moyens et des interlocuteurs aux acteurs sociaux sur le terrain : Centres Communaux d'Action Sociale, Conseils Généraux, associations. Si la personne est abonnée, le Service de l'eau proposera le Chèque d'Accompagnement Personnalisé : remis aux CCAS, ce chèque sert à payer la facture d'eau, en partie ou en totalité selon le montant de l'aide accordée. Les services sociaux des villes sont ainsi au c'ur du dispositif, qui valorise leur connaissance du terrain. Si la personne n?est pas abonnée et vit en immeuble, l'intervention se fera par le biais du Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL), au sein duquel existe un fonds « eau ». En fonction du dossier, une commission qui dépend du département décide de l'aide accordée. Ce volet d'aide en urgence représente plus d'un million d'euros par an (0,5% des produits des ventes d'eau de la part délégataire). Un volet assistance prévoit que le Service de l'eau contribuera à la mise au point des plans de sauvegarde pour les copropriétés en grande difficulté, et collaborera avec les syndics provisoires désignés par voie judicaire afin de trouver des solutions évitant la fermeture du branchement d'eau en pied d'immeuble. Parallèlement, l'individualisation des abonnements en habitat collectif sera développée. Enfin, un volet prévention permettra d'engager des actions de sensibilisation aux éco-gestes et aux bonnes pratiques de consommation. Le Sedif, comme son délégataire Veolia Eau Ile-de-France, soulignent l'importance de la mobilisation de tous les acteurs impliqués pour que les ménages concernés puissent rapidement bénéficier de ces nouvelles aides. « La solidarité est l'un des axes forts du nouveau contrat de délégation de service public. Pour que ce droit à l'eau devienne une réalité, nous avons adopté le programme Eau Solidaire qui place les communes et leurs CCAS au c'ur du dispositif d'aide, avec de nouveaux moyens pour aider ceux qui en ont besoin » a ainsi indiqué André Santini, Président du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France. En charge de la mise en ?uvre du programme Eau Solidaire, Veolia Eau d'Ile-de-France dédie aussi des moyens humains avec une équipe « Eau Solidaire » dont Michel Plasse, Directeur régional, souligne l'implication sur le terrain : « Cette équipe de 8 personnes a l'expérience de l'aide apportée aux clients en difficulté, initiée il y a plusieurs années, mais dispose aujourd'hui de moyens accrus. Nous allons promouvoir ce dispositif pour que les fonds alloués chaque année soient tous affectés et utilisés, en travaillant en étroite collaboration avec les CCAS et les gestionnaires des FSL. Cette démarche s'inscrit dans notre politique de développement durable ». Une Commission de suivi permettra chaque année de faire le bilan du programme et d'opérer, le cas échéant, les ajustements nécessaires.