Your browser does not support JavaScript!

Actualités France

Le saumon de retour en Seine !

30 novembre 2007 Paru dans N°306 ( mots)
Plusieurs saumons sauvages et truites de mer viennent d'être repérés en Seine, à l'aval de l'agglomération parisienne, au niveau de l'écluse de Poses dans le département de l'Eure. Ces deux espèces de poissons ont été identifiées à l'aide d'un système de vidéo comptage installé dans une chambre de vision réalisée en partenariat entre le SIAAP, le Syndicat mixte de la base de loisirs et de plein air de Léry-Poses, le Conseil général de l'Eure, la Région Haute-Normandie et l'Agence de l'eau Seine Normandie. Créé en 1885, le barrage de Poses a longtemps constitué un obstacle quasi-infranchissable pour les poissons migrateurs. Ces aménagements, conjugués au développement des activités industrielles et à la pression de l'urbanisation le long du fleuve ont eu de lourdes conséquences sur le milieu fluvial, notamment une détérioration des communautés vivantes. Avec la construction, en 1991, d'une centrale hydro-électrique au niveau du barrage de Poses, une passe à poissons comme mesure d'accompagnement devait contribuer à la libre circulation des poissons. Ce dispositif a été complété par l'installation d'une chambre d'observation, puis très récemment par un système de vidéo-comptage des mouvements des poissons. Depuis le 20 octobre, 10 saumons et 15 truites de mer ont ainsi été observés par une caméra qui enregistre en continu la remontée des poissons le long de l'écluse. C?est la première fois que ces deux espèces sont filmées aussi près de Paris. Un saumon sauvage avait été signalé à 10 km en amont de l'estuaire de la Seine en novembre 2004 ; aujourd'hui les images prouvent qu'il est capable de remonter le fleuve sur une distance de 150 km. Le saumon et la truite de mer sont des espèces migratoires qui ont des exigences strictes en termes de qualité du milieu naturel. Leur présence témoigne notamment d'un bon taux d'oxygène dissous conjugué à un taux d'azote ammoniacal limité. Le SIAAP relève en permanence dans la Seine les valeurs de débit, de température et de teneur en oxygène dissous via 9 sondes situées à l'aval de Paris, la zone la plus menacée. La chambre de vision de Poses complète les campagnes de pêches organisées par le SIAAP avec le concours de l'Agence de l'Eau Seine Normandie et de l'Onema. Aujourd'hui, 29 espèces de poissons différentes sont recensées dans la Seine contre 3 seulement en 1970.