Your browser does not support JavaScript!

Nos sociétés sont de plus en plus vulnérables aux catastrophes naturelles qui semblent à chaque fois plus intenses. Parmi celles-ci, les inondations sont parmi les plus dommageables causant des décès par dizaine, voire dizaine de milliers dans les pays en développement. Les dommages se chiffrent en milliards d'euros. Pourtant, les moyens de prévention existants sont nombreux. À côté des méthodes traditionnelles comme la protection, la prévision, l'alerte et la gestion de crise, une nouvelle approche tente d'aborder la prévention des risques et la gestion des catastrophes non plus seulement en luttant de front contre les phénomènes naturels mais en réduisant la vulnérabilité des sociétés. Cette approche, préconisée par les experts, a parfois du mal à se traduire dans la réalité et, périodiquement, de nouveaux sinistres viennent remettre en cause notre connaissance du risque et nos pratiques préventives. Cet ouvrage propose une analyse critique des méthodes de gestion du risque à travers la question de l'aménagement et du développement des territoires. Après avoir défini le risque inondation et présenté les différents modes de prévention existants, il s'interroge sur l'efficacité des dispositifs en place, leurs limites et leur évolution possible. S?appuyant sur des tableaux synthétiques, de nombreuses illustrations inédites ainsi qu'un cahier hors-texte couleur, cet ouvrage propose un éclairage nouveau sur des questions d'actualité très mouvantes où chaque mois apparaissent de nouvelles techniques, de nouveaux règlements et de nouvelles mesures. Ce livre s'adresse aux gestionnaires du risque inondation aux niveaux national et local : bureaux d'étude, services déconcentrés de l'État, agences de l'eau, laboratoires de recherche, syndicats de bassin versant' mais aussi aux professionnels de la prévention des risques ainsi qu'aux étudiants et enseignants. Nos sociétés sont de plus en plus vulnérables aux catastrophes naturelles qui semblent à chaque fois plus intenses. Parmi celles-ci, les inondations sont parmi les plus dommageables causant des décès par dizaine, voire dizaine de milliers dans les pays en développement. Les dommages se chiffrent en milliards d'euros. Pourtant, les moyens de prévention existants sont nombreux. À côté des méthodes traditionnelles comme la protection, la prévision, l'alerte et la gestion de crise, une nouvelle approche tente d'aborder la prévention des risques et la gestion des catastrophes non plus seulement en luttant de front contre les phénomènes naturels mais en réduisant la vulnérabilité des sociétés. Cette approche, préconisée par les experts, a parfois du mal à se traduire dans la réalité et, périodiquement, de nouveaux sinistres viennent remettre en cause notre connaissance du risque et nos pratiques préventives. Cet ouvrage propose une analyse critique des méthodes de gestion du risque à travers la question de l'aménagement et du développement des territoires. Après avoir défini le risque inondation et présenté les différents modes de prévention existants, il s'interroge sur l'efficacité des dispositifs en place, leurs limites et leur évolution possible. S?appuyant sur des tableaux synthétiques, de nombreuses illustrations inédites ainsi qu'un cahier hors-texte couleur, cet ouvrage propose un éclairage nouveau sur des questions d'actualité très mouvantes où chaque mois apparaissent de nouvelles techniques, de nouveaux règlements et de nouvelles mesures. Ce livre s'adresse aux gestionnaires du risque inondation aux niveaux national et local : bureaux d'étude, services déconcentrés de l'État, agences de l'eau, laboratoires de recherche, syndicats de bassin versant' mais aussi aux professionnels de la prévention des risques ainsi qu'aux étudiants et enseignants.

2010 - Format 15 x 24 cm - 572 p - 85 -