Your browser does not support JavaScript!

Hobas France participe actuellement aux travaux d'agrandissement et de réhabilitation de la station d'épuration du Carré Réunion à Saint-Cyr-L?École (78), gérée par le Syndicat Mixte d'Assainissement de la région Ouest-Versailles (SMAROV). Le PRV centrifugé a été choisi pour relier les anciens et nouveaux équipements de la station.

Les filières de traitement de cette station d'épuration qui reçoit les eaux usées et pluviales des communes de Versailles Nord et Sud, ne permettaient plus de répondre aux besoins actuels d'une population passée de 250 000 à 350 000 habitants. En outre, sa capacité par temps de pluie devait être augmentée et plusieurs filières devaient également être modernisées pour répondre pleinement aux exigences de la réglementation actuelle. Le projet de modernisation prévoit la construction d'une dizaine de nouveaux bâtiments enterrés pour ne pas dénaturer le paysage, d'un bassin d'orage de 16 000 m² permettant de récupérer 80% de la pollution émise par temps de pluie et d'un bassin de traitement biologique couplé à une filtration membranaire. Sogea IDF Hydraulique, filiale du Groupement Vinci, titulaire du marché de la reconstruction de la station d'épuration, a confié à Hobas France la conception (plans et méthodes) et la fabrication de canalisations en PRV pour le transport de l'air vicié ainsi que des eaux usées brutes et partiellement traitées qui assurent la liaison entre les anciens et nouveaux équipements de la station. Les tuyaux en PRV centrifugé se sont imposés grâce à leurs qualités techniques et à leurs possibilités d'adaptation dans des configurations de réseaux et de poses très variées. Ainsi, dans le domaine du transport des eaux brutes ou partiellement traitées, Hobas a fourni des canalisations gravitaires à écoulement libre, gravitaires en charge, et pression jusqu'à PN6 du DN 320 à DN 2000, pour un total supérieur à un kilomètre, avec un nombre important de raccords essentiellement sur mesure. La pose de ces canalisations s'est faite en tranchée entre les fondations des ouvrages existants, occasionnellement en remblais indéfinis et exceptionnellement dans le cas d'une conduite en DN1200 PN6 passant sous un équipement en service, en souterrain, par la technique de microtunnelage sur une longueur de 110 m. Dans le cas de la pose en tranchée, le remblaiement a été de type grave, de granulométrie comprise entre 20 et 40 mm selon les diamètres posés, et ponctuellement, de graves mélangés à du ciment pour la constitution des butées au niveau des points singuliers (coudes et tés). Dans le domaine du transport de l'air vicié, Hobas a fourni également plus de 700 ml de canalisations en PRV PN 1 de diamètres 150 à 1 200, tuyaux, raccords et système de purges des condensats inclus. Au-delà de la facilité de pose malgré les particularités du tracé du réseau et d'adaptabilité aux ouvrages existants, le choix des canalisations en PRV centrifugé fournies par Hobas a été motivé par les qualités intrinsèques biens connues, notamment sa résistance mécanique. La rigidité nominale minimale de SN 10 000, retenue sur ce chantier, a rassuré le maître d'?uvre sur la durabilité des réseaux posés. Les tuyaux ainsi dimensionnés mécaniquement sont capables de résister à long terme (dimensionnement mécanique sur une base à minima de 50 ans, pérennité attendue largement supérieure à cette valeur) aux charges de remblai et de pression interne ou externe les plus sévères, dans les conditions réelles de service (pression, abrasion, agressivité chimique) de chacun des réseaux. La résistance à la corrosion et à l'abrasion, l'étanchéité renforcée par un système de joints multi-lèvres, la légèreté, l'insensibilité à l'H2S, la résistance chimique pour des fluides de pH compris entre 1 et 10) sont d'autres atouts qui ont joués en faveur de ce matériau.