Your browser does not support JavaScript!

Rien n'est inévitable dans la «crise» de l'eau. Le futur n'est pas écrit. Le défi du droit à la vie pour tous est mondial et global. Pour y faire face, les «réformes» ne constituent pas une véritable réponse. Les solutions doivent être courageuses, structurelles, au niveau des racines de la «crise». Tel est l'essentiel de la réflexion que propose Ricardo Petrella dans Le manifeste de l'eau pour le XXIe siècle. Ce manifeste se veut un instrument pour assurer la liberté des générations futures. Sans l'accès à l'eau, il n'y a pas de liberté possible. Politologue et économiste, professeur émérite de l'Université catholique de Louvain, en Belgique, Riccardo Petrella est actuellement professeur à l'Académie d'architecture de l'Université suisse italienne où il enseigne «l'écologie humaine». Fondateur et président du Groupe de Lisbonne, il a également été président de l'Université européenne de l'environnement depuis 1992 à 2000. Il a fondé en 1997 le Comité international pour un contrat mondial de l'eau, dont il est le secrétaire général. On lui doit plusieurs publications, dont Les écueils de la mondialisation (Fides, 1997) et Le manifeste de l'eau. Pour un contrat mondial (Labor, 1998).

2009- Format 17 x 14 cm- 102 p - 12 -