Your browser does not support JavaScript!

Librairie

La traversée de la pluie et l'hydro climatologie

30 septembre 2014 Paru dans N°374 ( mots)
Ce livre est le fruit de 30 années de vie professionnelle de l'auteur au service de l'hydro climatologie depuis le début des années 60, alors que s'accroissent les problèmes de pollution et par suite, ceux liés à l'accès à une ressource en eau suffisante et de qualité. 30 années passées à renforcer notre capacité à tirer des informations de mesures pluviométriques, ponctuelles dans l'espace, mais effectuées durablement sur des dizaines d'années, avec leurs défauts et lacunes métrologiques. 30 années passées à étudier la pluie au sens général des précipitations atmosphériques, un sujet pas toujours bien traité car revendiqué par plusieurs disciplines scientifiques qui s'ignorent entre elles. Et pourtant, la pluie conditionne notre vie de tous les jours. Le point de vue de l'hydrologue, d'abord confiné à son bassin versant, s'élargit peu à peu vers toutes sortes de bilans, hydriques et hydrologiques, sur des surfaces allant de la case lysimétrique à celle du globe tout entier. L?examen de différents points de vue, de différents métiers et méthodes, permet de conclure d'abord qu'à l'échelle du globe, les précipitations sont bien égales à l'évaporation et qu'ensuite les variations constatées d'une année sur l'autre pourraient s'expliquer en partie par la combinaison et la différence de lieux de stockages et déstockages : dans le globe, principalement dans les océans pour la chaleur, et dans l'atmosphère pour l'eau. L?auteur se pose ensuite des questions sur le réservoir hydrique atmosphérique, celui d'où provient la pluie et sur d'éventuelles incidences relatives à l'hypothèse du réchauffement climatique. Le choix de la forme « souvenirs discursifs » permet une grande liberté d'expression à l'opposé de ce qu'il est convenu dans les colloques et revues scientifiques. Elle permet surtout de transgresser la règle des limites d'une discipline pour aller picorer dans les voisines, souvent de façon impertinente, pour alimenter la formulation d'autres problèmes comme ceux liés au changement climatique et se confronter aux résultats filtrant dans les media, notamment ceux du GIEC.

Format 16 x 24 cm - Relié - 228 pages - 29,00 - TTC