Your browser does not support JavaScript!

Depuis juin 2018, Sourcéo, la régie de production d’eau de la Métropole européenne de Lille est certifiée ISO 45001. Menés durant deux ans, les travaux ont réuni les 90 agents et cadres de la régie publique sur ses trois volets d’intervention : la production d’eau potable, la maîtrise d’œuvre du renouvellement du réseau et la défense incendie.

Les travaux, menés exclusivement en interne, ont porté sur 4 axes principaux : l’évaluation des risques à travers plusieurs groupes de travail impliquant l’ensemble des agents de terrain et du CHSCT, la formation et la sensibilisation du personnel, le déploiement d’équipements de protection individuelle et collective performants ainsi que l’optimisation des installations en place.

En effet, les métiers de l’eau potable sont particulièrement sensibles notamment en matière de risques électriques, de chute de hauteur, de travailleur isolé et d’intervention en espaces confinés. Grâce à cette certification, les process métiers mais aussi les procédures de prévention et de sécurisation sont clarifiés dans un objectif commun de « zéro accidents du travail ».

Parue en mars 2018, la norme ISO 45001 concerne la santé et la sécurité au travail.

Cette certification reconnaît l’engagement de la direction de l’établissement pour la protection de la santé et la sécurité de ses 90 salariés. Une direction qui entend poursuivre ses démarches et envisage, d’ores et déjà, d’autres certifications, au rythme d’une par an, avec la norme ISO 9001 dès cette année avant d’enchainer sur l’ISO 14001 (management environnemental), sur l’ISO 50001 (management de l’énergie) et enfin l’ISO 22000 (management de la sécurité des denrées alimentaires)

Créée le 1er janvier 2016, Sourcéo est la régie publique de production d’eau de la Métropole Européenne de Lille. Elle a également en charge de la maîtrise d’œuvre des travaux de renouvellement du réseau d’eau potable et du contrôle des équipements publics de défense incendie. Sourcéo produit 50 millions de m3 d’eau par an pour 1,2 millions habitants, supervise le renouvellement annuel de près de 40 km de réseau sur les 4000 existants et contrôle les 10.000 bouches et poteaux incendie implantés sur le territoire métropolitain.