Your browser does not support JavaScript!

28 février 2006 Paru dans N°289
Décembre 2003, les inondations dans le Sud-est de la France font sept victimes, obligent l'évacuation de 7.200 personnes et causent 800 millions d'euros de dommages indemnisés. Septembre 2002, les inondations dans le Gard provoquent vingt-quatre décès et 1200 milliards d'euros de dommages. Novembre 1999 dans l'Aude? Depuis une quinzaine d'années, la répétition et la gravité des inondations ont poussé les pouvoirs publics, État comme collectivités, à engager une politique volontariste de prévention du risque inondation. Jamais ces politiques n'ont disposé en France d'une panoplie d'outils réglementaires, financiers et contractuels aussi complète qu'aujourd'hui. Avec cet arsenal, il s'agit de passer de la lutte contre les crues, objectif réducteur et trompeur, à la gestion du risque inondation, principe plus réaliste et efficace mais aussi plus ambitieux et difficile à mettre en ?uvre. La mobilisation des scientifiques, des bureaux d'études, des collectivités et des administrations sur ce sujet est croissante, les publications spécialisées sont surabondantes. Pourtant, les politiques locales peinent encore à adopter concrètement des approches globales. La gestion du risque inondation présente un large panorama des outils et des méthodes disponibles au service des initiatives locales. De l'évaluation du risque à l'assurance en passant par la restauration des champs d'expansion, la prévision des crues ou la réduction des vulnérabilités, toutes les composantes d'une stratégie de réduction du risque sont abordées. Sur la base d'exemples précis, l'ouvrage propose aux praticiens des collectivités territoriales et des services déconcentrés de l'État des pistes pour concevoir et décliner des politiques locales de gestion du risque inondation reposant sur une meilleure mobilisation des acteurs.

2005 - Format 15 x 24 cm - 766 p - 150 -