Your browser does not support JavaScript!

Actualités France

L’OTHU publie son rapport d’activité scientifique 2017-2021

21 decembre 2021 Paru dans le N°448 ( mots)
© OTHU

La question des rejets urbains et leurs impacts sur les milieux récepteurs - notamment par temps de pluie- est une problématique environnementale majeure sur laquelle l'observatoire de terrain en hydrologie urbaine - OTHU est mobilisé depuis sa création.

Avec l’intensification des changements globaux, à savoir le changement climatique, l'urbanisation croissante et le changement de pratiques en matière de gestion des eaux urbaines, qui complexifient la compréhension des mécanismes impliqués dans la caractérisation et la quantification de ces flux à l’échelle de la ville, l’OTHU a naturellement souhaité faire de la capitalisation des données collectées depuis sa création, un axe fort de ses travaux de recherche de ces quatre dernières années.   

La mise en œuvre d’une démarche de capitalisation des données de l’observatoire et le développement d’outils et méthodes de bancarisation et d’exploitation de ces données ont impulsé de nombreux échanges et investigations au sein de l’observatoire, nécessitant l’intégration de différentes compétences et le rapprochement entre disciplines : climatologie, hydrologie, hydraulique, mécanique des fluides, géographie, hydromorphologie, biologie et hydrobiologie, microbiologie, chimie, géologie, science du sol, sociologie, urbanisme, l’économétrie, science des données, l’informatique, les statistiques, les mathématiques.

Ces recherches ont également permis de mettre en œuvre des approches à différentes échelles : 

- « globale » (agglomération, bassins versants urbains et péri-urbains, quartier, rue, ouvrage) pour identifier les phénomènes dominants, les propriétés émergentes des systèmes et pour caler et vérifier sur des bases réalistes les modèles construits; 

- « locale » via des modèles réduits par exemple (pilote de laboratoire) pour comprendre et expliquer les processus en conditions contrôlées et reproductibles. Cela impose également la prise en compte des échelles de temps diverses en lien avec les dynamiques propres des différents processus en jeu et leur couplage.  

Cette édition du rapport d’activité scientifique 2017-2021 vient donc utilement rappeler l’effet structurant que peut avoir l’intégration d’une démarche d’interdisciplinarité mais également d’intercognitivité au sein de l’observatoire afin d’assurer toujours mieux les missions qui lui sont confiées.

Télécharger le rapport http://www.graie.org/othu/pdfothu/RAPPORT-SCIENTIFIQUE-OTHU-2017-2021_VF1.pdf