Your browser does not support JavaScript!

Le Groupe KSB a pleinement profité en 2008 de la croissance du marché des pompes, de la robinetterie et des systèmes associés. La demande émane essentiellement des secteurs des centrales électriques, de l'industrie et de l'eau. Petit bémol cependant : en novembre et décembre, les acheteurs, subissant la crise financière et économique, ont sensiblement réduit leurs commandes'. Mais sur l'ensemble de l'année, les enregistrements de commandes du Groupe s'inscrivent en hausse de 242,5 M? à 2 176,8 M? (+12,5 %). Plus de deux tiers de cette croissance sont à mettre à l'actif des sociétés KSB en Europe, où le nombre des commandes a particulièrement augmenté dans les secteurs de l'énergie et de l'eau. Le segment Industrie, qui constitue une activité importante de KSB, a également profité d'une hausse sensible des commandes. En 2008, les entreprises de la région Moyen-Orient / Afrique ont affiché les taux de croissance les plus élevés, dopés par de grands projets hydrauliques. Les enregistrements de commandes se sont aussi nettement accrus dans la région Asie / Pacifique, en raison, notamment, de la forte demande du secteur des centrales électriques. En Amérique, la croissance a été portée par les commandes en provenance de l'industrie et du secteur de l'eau. Du coup, le chiffre d'affaires du Groupe a atteint 1 997,8 M? en 2008, en hausse de 226,9 M? par rapport à 2007 (+ 12,8 %). Les sociétés européennes de KSB ont affiché le plus fort taux de croissance du chiffre d'affaires, ce qui s'explique par le volume d'affaires élevé du Groupe en Europe, le marché domestique de KSB. Les exportations indirectes via des ensembliers opérant à l'échelle internationale ont nettement contribué à cette progression. Dans la région Amérique, le taux de croissance élevé est lié à la facturation de grosses commandes dans le secteur des centrales électriques. La région Moyen-Orient / Afrique a enregistré une progression aussi soutenue de son chiffre d'affaires. Celui de la région Asie / Pacifique s'est également inscrit en forte hausse. La faiblesse de certaines devises asiatiques a toutefois atténué cette augmentation lors de la conversion en euro, monnaie de référence du Groupe. Logiquement, le résultat du Groupe avant impôts (EBT) s'améliore, le rendement sur chiffre d'affaires attendu pour 2008 devant s'établir à environ 10 %. Le contexte économique actuel pèse cependant sur les perspectives. Il est donc probable que l'évolution des enregistrements de commandes ralentisse et demeure en deçà de celle du chiffre d'affaires. Les activités Grands projets, portées par des projets publics d'infrastructure, pourraient s'avérer plus stables que les activités Standard qui réagissent généralement plus rapidement aux fluctuations conjoncturelles. Mais étant donné qu'il n?existe encore aucun consensus dans le monde sur les incidences de la crise financière sur l'économie réelle, il parait difficile de se livrer à de quelconques prévisions sur l'évolution de l'activité au cours des mois à venir.