Your browser does not support JavaScript!

« L?eau c'est la vie. Donnez-nous votre avis ! » C?est l'intitulé de la consultation nationale sur l'eau qui se déroule du 19 mai au 15 octobre 2008. Objectif : susciter l'intérêt et la participation du public à l'élaboration des politiques publiques de l'eau.

Entouré des représentants des 6 instances de bassin, Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire, a lancé le 16 mai dernier la Consultation du public sur l'eau, qui se déroule du 19 mai au 15 octobre 2008. Les Schémas Directeurs d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), établis pour chacun des 6 bassins sont en cours de révision afin de prendre en compte les objectifs fixés par la directive cadre sur l'eau de décembre 2000. Ils fixeront, pour la période 2010-2015, des objectifs de résultat en matière de gestion durable des rivières : gestion des crues, amélioration de la qualité de l'eau, entretien des cours d'eau ou gestion quantitative de la ressource. C?est sur ces projets que les comités de bassin Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône-Méditerranée et Seine-Normandie appellent les citoyens à formuler leur avis à partir du 19 mai, sur la base d'un questionnaire qui parviendra dans boites aux lettres des 28 millions de foyers français. Des campagnes de communication ont été mises en place pour inciter chaque citoyen à participer : insertions dans la presse régionale, spots sur les stations régionales FR3 et sur les radios locales, expositions, affichage, sites Internet, documents d'information. Le ministère de l'Écologie lui-même a diffusé du 20 au 27 mai, une campagne nationale radio sur France Inter, France Info, Europe 1, RTL et RMC pour donner une cohérence nationale à la consultation et renforcer les campagnes locales. Il s'agit de susciter une participation plus importante que lors de la première consultation qui s'était déroulée en 2005 et qui n?avait suscité qu'un intérêt très relatif. Les résultats de cette consultation seront pris en compte pour l'établissement du SDAGE avant son adoption par le Comité de bassin. Les agences de l'eau et les DIREN de bassin mettront en place une communication afin que les citoyens restent informés sur le devenir des avis qu'ils auront émis. Pour aller plus loin : http://www.eaufrance.fr