Your browser does not support JavaScript!

Les premiers mètres cube de biométhane produit à partir des eaux usées de l'Eurométropole de Strasbourg viennent d'être injectés dans le réseau local de gaz naturel. C'est l'aboutissement d'un projet pilote exemplaire, qui ouvre la voie à de nouveaux modes de valorisation.

Biovalsan est un projet pilote porté par la Communauté urbaine de Strasbourg, par Réseau GDS (anciennement Gaz de Strasbourg) et par Suez environnement , qui vise à produire dès 2015, plus de 1,6 millions de m3 de biométhane par an à partir des eaux usées de l'Eurométropole de Strasbourg. 

 La station de Strasbourg-la Wantzenau est la première station d'épuration dont le biométhane est injecté directement dans le réseau de gaz naturel. C'est la 4ème plus importante station de France, 96 % des eaux usées de la ville y transitent. 16GWh/an de biogaz y seront produits, de quoi alimenter l'équivalent de 5 000 logements aux normes basse consommation ou 1 500 véhicules roulant au gaz naturel. Le projet Biovalsan contribuera significativement à la transition de l'Eurométropole de Strasbourg vers un nouveau modèle énergétique local, durable et sobre en carbone. Le projet, dont l'investissement total s'élève à plus de 6 millions d'Euros, est soutenu par le programme LIFE+ de la Commission Européenne. 

 Plus généralement, ce projet donne le coup d'envoi sur l'injection dans le réseau de gaz naturel de biométhane issu des boues de stations d'épuration.

Pour en savoir plus sur Biovalsan et sur l'injection de biométhane issu de boues d'épuration, cliquez ici