Your browser does not support JavaScript!

Schneider Electric a toujours été actif en matière de développement d'automatismes industriels. Initi@tive 2007 l'a confirmé en dévoilant de nombreuses solutions d'automatismes innovantes. Objectif, « Permettre à nos clients de développer leurs avantages concurrentiels et d'améliorer leur productivité » explique Michel Crochon, Directeur Général de la Business Unit Automation de Schneider Electric . Dans le domaine des automatismes, Schneider Electric mène depuis plusieurs années une stratégie offensive. Le rachat de DIGITAL en 2003 puis l'acquisition de l'Australien Citect en 2006 ont conforté la position du Groupe dans ce secteur (supervision, contrôle et acquisition de données). En 2006, une division ? Automation ?, dédiée aux automatismes industriels a été créée. Tout ceci a contribué au développement d'une approche spécifique des automatismes, au plus près des besoins du client. Plutôt que d'imposer des systèmes totalement intégrés, Schneider Electric a choisi d'aider ses clients à adapter des architectures type testées et validées, à leur besoins et applications. Ce sont ainsi pas moins de 11 architectures qui sont proposées aux clients. Chacune d'entre elles est accompagnée d'un guide d'utilisation afin de permettre une mise en service rapide et une mise en ?uvre optimale. Ces architectures sont de deux sortes : compactes, les automatismes sont alors concentrés au sein d'une même armoire ou distribuées, dans ce cas les automatismes sont répartis et dialoguent entre eux à distance. Quant aux solutions destinées aux machines et aux process, toutes intègrent des spécificités métier pour optimiser les machines comme les process, notamment celui du traitement des eaux au sein duquel Schneider Electric est partout présent : contrôle commande, gestion de l'énergie, équipements basse et moyenne tension, télégestion ou encore variation de vitesse. De nombreux témoignages clients sont venus illustrer l'ensemble de ces solutions et nouveaux produits, avec notamment celui de Veolia Eau, engagé dans une démarche de standardisation des équipements de ses stations de suppression. Car au sein de ces ouvrages, l'exploitant doit veiller à supprimer les coups de bélier, limiter les chutes de tension au démarrage des pompes, répartir le temps de fonctionnement des différentes pompes, ajuster le débit en fonction de la demande. La solution proposée par Schneider Electric combine l'automatisation, le démarrage et le contrôle commande des moteurs de pompes. Elle permet l'obtention d'un débit variable, la régulation de la pression par ajustement automatique du débit, la répartition du temps de fonctionnement sur les différentes pompes et la télétransmission des données nécessaires à l'exploitation. Au total, pour l'exploitant, c'est moins d'énergie, moins de maintenance et plus de flexibilité grâce à une meilleure exploitation des équipements.