Your browser does not support JavaScript!

Avec le lancement de son spectrophotomètre DR 3900, Hach Lange introduit de nouveaux procédés dans le domaine de l'analyse de l'eau : la technologie RFID (identification par radiofréquence) et le code barres 2D. Dorénavant, les données de mesures des échantillons peuvent être enregistrées avec précision, intégralement documentées et facilement suivies, de l'étape d'échantillonnage à l'archivage.

Les données sont automatiquement enregistrées sur des stickers RFID (supports de données) apposées sur les flacons d'échantillons. Chaque échantillon est clairement identifié. Le spectrophotomètre DR 3900 lit automatiquement les données d'échantillonnage. Les mises à jour des méthodes de mesure améliorées sont directement transmises au photomètre par l'intermédiaire des étiquettes RFID placées dans l'emballage des tests en cuve. Le photomètre reconnaît la durée de validité des réactifs à partir des nouveaux codes barres 2D et émet un signal d'anomalie si nécessaire. Une communication en temps réel se met en place via la connexion LINK2SC entre le DR 3900 et les sondes de process, qui peuvent être ajustées directement depuis le laboratoire. Des mesures d'assurance qualité sont également prévues et intégrées au DR 3900. « Avec le DR 3900 et la technologie RFID, nous mettons en place de nouvelles normes de sécurité dans le domaine de l'analyse de l'eau, estime Pierre Fornet, président de Hach Lange Europe. Désormais, les confusions liées à l'étiquetage des échantillons appartiennent au passé. A chaque étape, des informations textuelles claires sont fournies. En ce qui concerne les valeurs de mesure, nos clients vont bénéficier d'un niveau de sécurité inconcevable auparavant ».