Your browser does not support JavaScript!

Son statut de capitale ne l'a pas protégé. Bruxelles fait partie des 6 311 zones non conformes à la législation européenne sur le traitement des eaux usées d'après une récente étude conduite par Victor Bostinaru, membre du Parlement européen. Des représentants seniors de Hach Lange ont été conviés à participer à une audience publique pour détailler les pistes susceptibles de répondre aux problèmes soulevés par cette étude.

Michael Kaczor, vice-président des projets internationaux et Toon Streppel, directeur des opérations internationales des solutions de gestion des flux, ont présenté les solutions proposées par Hach Lange et Trojan devant un parterre de commissaires, de députés européens et de journalistes spécialisés. Hach Lange propose en effet un vaste panel de solutions d'optimisation en temps réel associant instruments et contrôle des processus susceptibles d'offrir un retour sur investissement rapide tout en contribuant à protéger l'environnement. Sa société-s'ur Trojan développe de son côté des solutions éprouvées en matière de désinfection des eaux notamment par ultraviolets. MM. Kaczor et Streppel ont rappelé l'importance cruciale de la qualité de l'eau en matière de santé publique et de protection des écosystèmes. Ils ont également souligné l'importance de l'investissement qui permet de maintenir, voire d'améliorer, la qualité de l'eau mais aussi de générer un retour sur investissement élevé et rapide dans le secteur des éco-industries mais aussi au niveau macro-économique via les industries du tourisme et du loisir par exemple. Michael Kaczor, très impliqué dans l'amélioration de la qualité de l'eau en Europe depuis 40 ans, a détaillé l'ensemble des solutions analytiques développées et distribuées par Hach Lange dans les 27 pays de l'union depuis des dizaines années. « Les secteurs pour lesquels l'investissement a été le plus élevé sont également ceux qui ont généré le plus de bénéfices » a-t-il souligné. Cette audition a permis de mettre en valeur le besoin urgent de maintenir, voire augmenter, les investissements dans le secteur de l'eau en Europe malgré le contexte économique actuel. Car en dépit des importants défis qui subsistent, les représentant d'Hach Lange n?ont pas manqué de souligner que les progrès importants accomplis en matière de qualité de l'eau sur toute l'Europe n?ont été rendus possible que grâce aux investissements engagés ces dernières décennies. « Nous sommes fiers d'avoir été invités à participer à un événement qui met en valeur les avantages de l'investissement dans le domaine de l'eau auprès d'un auditoire dont les membres peuvent réellement faire une différence », s'est félicité Lance Reisman, président de Hach Lange.