Your browser does not support JavaScript!

Veolia Water India, filiale de Veolia Eau, vient de remporter le contrat d'exploitation et de maintenance du service des eaux de la ville de Nagpur pour une période de 25 ans. Pour ceci une société ad hoc, Orange City Water, codétenue avec l'un des leaders du BTP et des services indiens a été créée.

Orange City Water, devra assurer l'approvisionnement continu, à domicile, en eau potable des 2,7 millions d'habitants de Nagpur, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, contre seulement 2 à 12 heures aujourd'hui. Ce service concernera non seulement la classe moyenne ou plus aisée de Nagpur, mais également et surtout, le tiers de la population, vivant dans les bidonvilles. Une première en Inde. Le chiffre d'affaires cumulé pour Veolia Eau est estimé à 387 millions d'euros. Attribué au terme d'un appel d'offres international, le contrat comprend un programme initial de travaux d'une durée de 5 ans, portant principalement sur la réhabilitation et l'amélioration du réseau et des branchements aux logements, dont la facture s'élève à 60 millions d'euros. Ce volet sera financé à 70 % par le Gouvernement indien et l'État du Maharastra, et à 30 % par l'opérateur. Située au c'ur de l'Inde, Nagpur est la dixième plus grande ville du pays et la deuxième de l'État du Maharastra. Elle connaît une croissance démographique très forte (la population devrait atteindre 5 millions d'habitants d'ici 30 ans) et un fort dynamisme économique. C?est la première fois qu'une ville indienne prend la décision d'externaliser la totalité de la gestion et de l'exploitation et maintenance de son service des eaux à un opérateur privé pour une période aussi longue. Le défi technique est important puisqu'il faudra connecter au réseau d'eau potable 2,7 millions d'habitants, soit 350 000 à 450 000 foyers et faire passer la quantité d'eau à disposition de chacun de 90 litres par jour à 130 litres par jour d'ici 5 ans. Un véritable challenge puisqu'en moyenne, il faudra poser 6 000 à 8 000 compteurs par mois, pour atteindre cet objectif. A titre de comparaison, la moyenne de pose en France est de 2 000 compteurs par mois. Orange City Water (OCW) va investir 18 millions d'euros, dans le projet, pour rénover les six usines de la ville et réparer les 2 500 kilomètres de réseaux. A terme, la capacité de production des installations gérées par OCW avoisinera 750 millions de litres par jour, tandis que le taux de fuite en réseau, qui culmine aujourd'hui à 60 %, baissera progressivement pour atteindre les standards internationaux.