Your browser does not support JavaScript!

A Abu Dhabi, Degrémont vient de remporter la conception, la construction et l'exploitation de l'usine de dessalement du projet de production d'eau et d'électricité de Mirfa pour un montant global de 146 M?. A Al-Amerat, dans le sultanat d'Oman, l'équipementier concevra et construira une station d'épuration d'une capacité de 18 000 m3/jour. Le contrat est évalué à 50 M?.

Degrémont a été sélectionnée par Hyundai Engineering & Construction pour réaliser l'usine de dessalement d'eau de mer par osmose inverse du projet de Mirfa, attribué à GDF SUEZ par l'autorité en charge de la gestion de l'eau et de l'électricité d'Abu Dhabi. Ce projet comprend un contrat d'un montant de 117 millions d'euros portant sur la conception et la construction d'une usine de dessalement d'eau de mer par osmose inverse d'une capacité de 140.000 m3/j. Elle sera équipée de la technologie de filtration SeaDaf? afin d'assurer le prétraitement des eaux turbides et riches en algues du Golfe arabo-persique et d'une double passe d'osmose inverse pour le dessalement. Il sera suivi d'un second contrat d'exploitation et de maintenance de l'usine d'une durée de 7 ans, confié à Degrémont par Mirfa International Power & Water Company, pour un montant global de 29 millions d'euros. Situé à 160 km à l'ouest d'Abu Dhabi, le projet de Mirfa dans lequel s'intègre l'usine de dessalement, fournira 240.000 m3/jour d'eau potable et 1600 Mégawatts d'électricité pour répondre à la demande croissante en eau potable et en électricité de la région. Le choix du dessalement par osmose inverse apparaît comme une solution pérenne aux enjeux locaux de stress hydrique et de préservation des ressources. Par ailleurs, Haya Water, l'autorité en charge de l'eau en Oman, a retenu Degrémont en consortium avec Al-Ansari Trading Entreprise LLC, une entreprise locale omanaise de génie civil, pour concevoir et construire à Al-Amerat une station d'épuration d'une capacité de 18 000 m3/jour. Ce contrat, d'un montant total de 50 millions d'euros, dont 25 pour Degrémont, est assorti d'une durée d'exploitation et de maintenance de la station de deux ans. Située à Al-Amerat, une banlieue résidentielle de Mascate, la capitale omanaise, la station utilisera le procédé par bioréacteurs à membranes Ultrafor?, adapté au traitement des eaux usées d'origine urbaine et industrielle. Cette technologie délivre, en sortie de traitement, un effluent qui satisfait aux normes les plus sévères et autorise un retour dans les milieux les plus sensibles et une réutilisation. L?eau ainsi traitée à la station d'épuration d'Al-Amerat servira à des fins d'irrigation. Ces contrats renforcent la place de Degrémont et plus généralement de Suez Environnement dans le traitement de l'eau et le dessalement au Moyen-Orient. Après la construction et l'exploitation de stations de traitement de l'eau comme celles d'As Samra (365 000 m3/jour) et de Wadi Ma?in (128.000 m3/jour) en Jordanie, Degrémont a réalisé, ces dernières années au Qatar, les travaux d'agrandissement de la quatrième tranche de la station d'épuration de Doha West, ainsi que les usines d'épuration de Barwa City et de Lusail. Degrémont a également construit les usines de dessalement de Fujeirah 1 (Emirats Arabes Unis), Barka 2 (Oman) et Al Dur (Bahreïn). Plus récemment et en l'espace de moins de six mois, Degrémont a fourni et installé 33 unités de dessalement modulaires destinées au traitement de l'eau saumâtre à Riyadh (Arabie Saoudite).