Your browser does not support JavaScript!

30 octobre 2012 Paru dans N°355
Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, la tempête Xynthia touche la côte atlantique française avec des conséquences terribles : 47 victimes, des dégâts considérables et un paysage de désolation qui marque l'inconscient collectif. Quelques mois plus tard, l'État décide d'instituer des "zones de solidarité", première véritable politique de retrait face au risque de submersion, provoquant de nombreux conflits jusqu'à fin 2011. Comme toute crise, la tempête Xynthia laisse apparaître les fragilités de nos systèmes économiques et de représentation. Alors que la France réfléchit à sa politique de gestion des risques et à son plan d'adaptation au changement climatique, cet épisode majeur dans l'histoire des catastrophes naturelles et des politiques publiques de gestion des risques doit être compris et analysé en profondeur. Ce travail collectif de 25 chercheurs a été entrepris dans ce but. Cet ouvrage situe l'enjeu de la gestion du risque et des politiques publiques pour y répondre sur le long terme. Ce faisant, il s'inscrit dans une réflexion plus large sur la vulnérabilité de notre société contemporaine face aux risques, et en particulier au défi du changement climatique. Il esquisse notamment des pistes pour une politique intégrée de gestion du risque, insérée dans l'aménagement du territoire.

2012 - Format 15 x 21 cm - 264 pages - 42 -