Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Gestion des eaux pluviales et du risque inondation : comment protéger les ouvrages ?

18 janvier 2021 Paru dans le N°438 à la page 12 ( mots)

La pluie est-elle forcément une malédiction ? Pour Green City Organisation, il est possible d’en faire une alliée pour réduire la pollution en mer. A condition de maitriser la problématique de la remise en charge des réseaux. Explications.

C’est un véritable changement de paradigme que propose Green City Organisation en utilisant la pluie comme support pour transporter les déchets et les concentrer vers des points de récupération et traitement adaptés. En intégrant comme priorité, dès sa conception, la sécurité des personnes et des ouvrages, la jeune entreprise développe D’Rain, une technologie brevetée de captage de déchets et de données à la sortie des exutoires d’eaux pluviales, terrestres comme sous-marins. En diffusant son innovation dans l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen, la société ambitionne de récupérer l’équivalent du volume de déchets rejetés par la France en Méditerranée (+ de 11 000 t/an) d’ici 5 ans.

Labélisée par le pôle de compétitivité Mer et Aquavalley, D’Rain est un système de filtration, monitoré en temps réel, fixé à l’exutoire qui agit à l’interface ville-mer, avec 4 objectifs :

  • Eviter la remise en charge du réseau grâce à un système de « délestage » intelligent garantissant à la fois le processus continu de filtration et la sécurité de l’ouvrage
  • Capter les macro-déchets là où ils se concentrent, à la sortie des exutoires, en faisant de la pluie une alliée, avec une capacité de collecte de plusieurs milliers de litres par exutoire et le tout sans énergie,
  • Collecter H24 les polluants et molécules chimiques contenus dans l’eau de mer, en particulier les hydrocarbures, les métaux lourds et résidus médicamenteux, ce qui rend le dispositif opérant même lorsqu’il ne pleut pas (un deuxième brevet est en cours),
  • Récolter des données sur l’état physico chimique de l’eau pour comprendre les transferts de flux de polluants émergents et proposer à l’avenir de nouvelles solutions quant à leurs traitements.

La pose et l’entretien du dispositif sont réalisés par du personnel qualifié capable d’intervenir en milieu hyperbare et difficile d’accès.

Entreprises liées
Contenus liés
  • 2020, l’innovation autrement
    03 decembre 2020
    C’est un cahier des innovations un peu particulier que nous publions cette année à l’occasion de Pol...