Your browser does not support JavaScript!

La gestion des eaux pluviales impose désormais de mettre en place des bassins pour stocker, gérer et réguler les eaux de ruissèlement afin de ne pas saturer le réseau ou les exutoires naturels. Exemple près de Chartres ou un gigantesque centre commercial s'apprête à sortir de terre.

Situé à 4 kilomètres de Chartres, le nouveau centre Leclerc de Barjouville (28) doit ouvrir ses portes en 2016. Un hypermarché hors normes, dont la surface avoisinera les 10.000 m²? Le maitre d'ouvrage a confié la mission des terrassements généraux au 4ème groupe européen du BTP, la société Eiffage. Et, comme c'est désormais obligatoire pour la création de nouvelles zones commerciales, la gestion des eaux pluviales impose la mise en place de bassins pour récupérer les eaux de toiture et réguler les eaux de ruissèlement pour ne pas saturer le réseau, les ouvrages de traitement ou les exutoires. Pour ceci, Eiffage a choisi la solution constituée de buses métalliques Tubao de chez Auzou Citernes qui propose depuis plus de 50 ans diverses solutions pour mieux gérer les eaux pluviales. Le projet comprend un bassin d'orage de 4 113 m³ en une ligne de 31 éléments de plus de 18 mètres de longueur, une réserve incendie de 735 m³ en une ligne de 5 éléments de 20,80 mètres de longueur et un récupérateur d'eaux pluviales de 100 m³ en 1 élément de 14.15 mètre de longueur, l'ensemble en 3 mètres de diamètre. Pour ce chantier, Tubao a donc fabriqué 37 éléments. Malgré des conditions météorologiques difficiles, le chef de chantier de la société Eiffage a décidé de faire livrer l'ensemble des tuyaux sur deux jours. Une opération délicate qui s'est déroulée sans souci majeur grâce au service logistique de Tubao. Pour mettre en terre le bassin d'orage de 4113 m³, une fouille d'environ 600 mètres linéaires a été prévue. 31 éléments de 18,80 mètres ont été livrés dont 5 coudes orientés de différents degrés pour s'adapter aux contraintes futures du bâtiment et des écoulements du parking. Les tuyaux ont été assemblés entre eux par des colliers en acier galvanisé et ajustés au bon diamètre. Ces colliers, composés de trois éléments et pré-montés sur les tuyaux en atelier ont réduit considérablement le temps d'assemblage de l'ensemble. Chaque trou d'homme des tuyaux Tubao est muni d'une échelle, rendant le bassin de rétention entièrement visitable humainement ce qui facilite l'inspection visuelle et allège les coûts d'exploitation. Le bassin est équipé d'un poste de relevage double pompes de 33 l/s , en débit alterné ce qui garanti la longévité des pompes tout en disposant d'un secours en cas de panne. Pour installer la réserve incendie de 735 m³, composée de 5 éléments de 20,80 mètres de moyenne, une fouille de 110 m linéaires a été creusée. Eiffage a pu assembler l'ouvrage en une demi-journée. Au total, l'installation sur site de ces ouvrages a mobilisé une équipe de 20 personnes chez Eiffage assistées de 2 techniciens de chez Tubao pour optimiser la manutention et l'assemblage de ces réservoirs. Des moyens matériels importants ont été déployés pour l'occasion : 4 pelles à chenilles de 30 tonnes, 3 pelles à pneu de 21 tonnes, 2 compacteurs, 1 tractopelle et 1 bulldozer ont été mobilisés par Eiffage pour réaliser ce chantier. De son côté, Tubao a mobilisé 2 semi-remorques extensibles équipés de grues de 72 et 56 tonnes mètres, et quelques 8 camions en rotation pour alimenter les grues.