Your browser does not support JavaScript!

G2C ingénierie a démarré l'élaboration du schéma directeur d'alimentation en eau potable et d'assainissement de l'île de Santo Antão au Cap-Vert. Cette mission est une première en Afrique lusophone. En partenariat avec le bureau d'étude sénégalais Cabinet EDE International, G2C ingénierie s'est vu attribuer ce marché d'une durée de 9 mois par l'Agence Nationale de l'Eau et de l'Assainissement du Cap-Vert sur un financement de l'Agence Française de Développement.

Malgré sa superficie restreinte (779 km²), l'île de Santo Antão, située au Nord-Ouest de l'archipel du Cap-Vert, est caractérisée par un déséquilibre important en matière de disponibilité de la ressource entre le Nord et le Sud de l'île. Le Sud est soumis a un régime climatique très sec ayant contraint les autorités compétentes à recourir au dessalement d'eau de mer pour alimenter la ville principale Porto-Novo (10.000 habitants). En revanche, les précipitations abondantes sur la partie Nord de l'île offrent une ressource en quantité suffisante à travers des forages et des sources. Du fait des changements climatiques et de l'augmentation de la demande en eau, notamment en raison de la croissance du tourisme et de l'amélioration du niveau de vie des populations, les enjeux d'une bonne planification des investissements liés à la distribution d'eau potable sont majeurs pour Santo Antão. De même, les problèmes de santé publique liées à un mauvais assainissement sont au c'ur du débat et une planification des investissements visant à améliorer le traitement des eaux usées est également indispensable. La rareté de l'eau dans le Sud de l'île amènera le groupement à considérer les options de réutilisation des eaux usées pour l'arrosage public et l'irrigation.