Your browser does not support JavaScript!

Après avoir traversé l'année 2009 sans trop de dommages en dépit d'un contexte économique et financier exécrable, Hach-Lange a renoué avec la dynamique de croissance qui est la sienne depuis 2003 en réalisant un bon millésime 2010 en France comme en Europe. La bonne santé du secteur de l'analyse de l'eau et l'arrivée de produits qui collent aux attentes du marché expliquent en grande partie ces résultats.

Avec une hausse de 9% de son chiffre d'affaires en 2010, Sylvie Denuzière, Directeur général d'Hach-Lange France, peut se frotter les mains : l'entreprise a retrouvé le rythme de croissance qui était le sien avant la crise et qui lui a permis de porter son chiffre d'affaires de 11 M? en 2003 à 32,4 M? en 2010. Une progression comparable à celle enregistrée au niveau européen : « à l'exception notable de l'Espagne, ce sont l'Allemagne l'Angleterre, la France, l'Italie et le Bénélux qui ont tiré la croissance du Groupe en 2010 » explique Sylvie Denuzière. « Les pays du Maghreb, du Proche et du Moyen-Orient, en proie aux difficultés que l'on sait, se sont montrés moins dynamiques ». En France, ce chiffre démontre que le marché de l'analyse de l'eau se porte bien, même si le staff d'Hach-Lange France n?exclut pas qu'une part importante de sa progression résulte de gains de parts de marché dans le domaine du process, notamment de l'analyse en ligne, mais aussi sur le marché du laboratoire. Une chose parait certaine : même si les échéances fixées par la directive-cadre sur l'eau continuent à porter le marché, c'est bien la capacité d'Hach-Lange à développer des produits qui collent aux attente des marchés qui explique la progression de l'entreprise. Des produits qui collent aux attentes des marchés Frédéric Soumet est directeur de l'activité laboratoire chez Hach-Lange France, une activité regroupant le marché de la turbidité, la photométrie et l'électrochimie. « Sur le créneau de la turbidité et dans le domaine de la photométrie, nous sommes aujourd'hui leader en France, explique-t-il. Sur le marché de l'électrochimie, nous avons beaucoup progressé grâce notamment au rachat de Crison et au développement de nouveaux produits tels que la gamme HQD ». De fait, la gamme électrochimie d'Hach-lange s'est considérablement élargie ces dernières années, débordant le seul marché du traitement de l'eau pour trouver un large spectre d'applications dans différents domaines tels que les industries agroalimentaires, les industries pharmaceutiques, la Recherche etc' A tel point que pour satisfaire la demande de ces marchés généralistes, Hach-Lange a mis en place un second canal de distribution reposant sur un site Internet (http://www.echemdistrib-hach.com) diffusant l'ensemble de la gamme par l'intermédiaire de distributeurs indépendants. « Basé sur l'applicatif, ce site a été ouvert en janvier 2011 avec pour objectif de fournir des solutions packagées et prêtes à l'emploi », explique Frédéric Soumet. Il devrait permettre à l'entreprise de renforcer à court ou moyen terme ses positions en électrochimie sur les marchés généralistes ». Mais c'est sans doute en photométrie, domaine dans lequel Hach-Lange occupe une position prépondérante acquise grâce aux anciennes gammes Lange et renforcée depuis par les nouvelles séries Hach-Lange qui permettent l'intégration des chimies Hach et Lange que le saut technologique est le plus important avec la sortie du spectrophotomètre DR 3900. « Doté de la technologie RFID (identification par radiofréquence) permettant de stocker toutes les données d'identification de l'échantillon et d'un code barre 2D qui permet d'assurer la traçabilité du tube en lui-même, il représente un saut très important en matière de traçabilité des échantillons depuis le lieu de prélèvement jusqu'à la mesure en laboratoire » explique Frédéric Soumet. Dorénavant, les données de mesures des échantillons peuvent être enregistrées avec précision, intégralement documentées et facilement suivies, de l'étape d'échantillonnage à l'archivage ». Autre évolution importante soulignée par Marc Viandon, Directeur commercial d'Hach-Lange-France, l'apparition d'une convergence entre le process et le laboratoire : « Le spectrophotomètre DR 3900 ne se contente pas de réaliser une analyse claire et traçable. Il intègre également les données de mesure des sondes process en bassin en ayant la possibilité de les corriger, c'est-à-dire de recalibrer les sondes à distance si un décalage apparaissait par rapport à la mesure qui a été effectuée en même temps sur le même échantillon ». Ce lien bidirectionnel peut se faire via une carte SD, par Ethernet, en WiLan (WiFi) ou encore via une connexion Link2SC entre le photomètre et le transmetteur SC. Et ce n?est pas terminé : le DR 3900 préfigure une série d'appareils qui devraient être lancés prochainement : un spectrophotomètre UV Visible devrait sortir au tout début de l'année prochaine et des appareils portables intégrant la technologie RFID à la mi-2012. Des évolutions pour s'adapter aux besoins Innovation toujours mais dans le domaine de l'analyse en ligne cette fois, le transmetteur SC 200 qui se situe dans le prolongement du SC 100 mais avec d'importantes évolutions. « Disponible en version deux voies ou multivoies, il est compatible avec notre gamme complète de sondes numériques et analogiques, souligne Ronald Hoffmann, Chef de produit chez Hach-Lange. Ce transmetteur tout-en-un et sa gamme de sondes peut surveiller tous les procédés qu'il s'agisse d'eaux usées, d'eau potable ou d'eaux industrielles ». A signaler également l'arrivée au catalogue du BioTector, un analyseur en ligne COT et azote total (TN) à larges plages de mesure précédemment distribué par Apollo Instruments et pour lequel Hach-Lange a obtenu un accord de distribution exclusif au niveau mondial. Enfin, et après le succès rencontré par l'AP3800, un automate multiparamètres permettant de reproduire et d'automatiser ce que l'utilisateur effectue manuellement, Hach-Lange lance en 2011 une gamme complète qui se décline en 6 versions et permet de couvrir la majorité des besoins. Deux appareils sont dédiés à la DCO seule et quatre appareils multiparamètres, qui se distinguent les uns des autres par la capacité de l'échantillon, sont capables de gérer différents types de test en cuves. « Cette gamme fait d'Hach-Lange le seul fabricant capable de couvrir l'ensemble des besoins en eaux usées en 6 paramètres avec ou sans minéralisation » souligne Philippe Pons, Responsable produit. Toutes ces innovations contribuent chacune dans leur domaine à la progression enregistrée par Hach-Lange sur ces différents marchés. Mais l'année 2010 aura également été marquée par une restructuration du service après-vente rendue nécessaire par le rythme de croissance rapide enregistré par l'entreprise. Une restructuration du service après-vente « La croissance enregistrée par Hach-Lange ces dernières années s'est traduite par la mise en service sur le terrain de milliers d'appareils pour lesquels il est indispensable d'assurer un support technique de qualité » explique Sylvie Denuzière. Or, si l'on y prend pas garde, si l'après-vente n?est pas préparé à une augmentation rapide du parc d'instruments installés, le volume finira par nuire à la qualité du service ». 2010 a donc également été marquée par une restructuration du service après-vente dont l'effectif est passé de 20 à 36 personnes, essentiellement des techniciens itinérants pour maximiser la présence sur le terrain et réduire les délais d'intervention. «Tous les processus de travail et d'intervention ont été remis à plat et d'importants efforts de formation ont été engagés pour améliorer la qualité du service après-vente et lui permettre de faire face à une forte augmentation des volumes ». Pour mesurer les progrès accomplis et l'efficacité du service, un outil baptisé « Voice of customers » a été mis en place. Basé sur des indicateurs de satisfaction, il fournit des statistiques régulières concernant les délais d'intervention, la qualité du service apporté et le niveau de satisfaction exprimé. Les premiers résultats semblent montrer une amélioration sensible du degré de satisfaction des clients. Un indicateur clé pour fidéliser les clients et conserver des parts de marché gagnées de haute lutte.