Your browser does not support JavaScript!

25 octobre 2016 Paru dans N°395 - à la page 108

L'eau est un bien précieux qui ne cessera de prendre de la valeur dans les années à venir pourtant nous continuons à polluer sans relâche les rivières, les mers et les océans. Les conflits occasionnés par le contrôle des territoires riches en eau douce se multiplient, plaçant les fleuves transfrontaliers au coeur de la guerre de l'eau. Ce projet à long terme regroupe sept fleuves et a débuté en 2012.

Dans cet ouvrage, l'auteur se concentre sur quatre d'entre eux.

Le Brahmapoutre devient un enjeu économique et énergétique pour l'Inde et la Chine qui se sont lancés tous deux dans la course à la construction de barrages hydroélectriques.

Le Nil. Depuis des siècles, l'accès à l'eau du Nil est un enjeu majeur pour l'Egypte qui pourrait entrer en guerre pour défendre ses intérêts si besoin. Le Nil a d'ailleurs déjà été l'objet de conflits entre le Soudan du Nord et le Soudan du Sud, la construction du nouveau barrage du Millénaire par l'Ethiopie ne faisant qu'envenimer la situation. 

Le Colorado est l'artère vitale du sud-ouest américain mais c'est aussi le seul fleuve au monde à ne plus se jeter dans l'océan : les barrages américains l'empêchent en effet de s'écouler au Mexique.

Le Jourdain. La rivière Sainte s'est réduite en peau de chagrin ces dernières années. La majeure partie de l'eau est détournée pour l'irrigation des terres agricoles et l'approvisionnement des villes israéliennes. 
Le Mékong, l'Amazone et le Gange feront l'objet d'un second volume.


  • Franck Vogel, Gilles Boeuf
  • 2016 – Format 24 x 31 6m -  260 pages – 39 €
  • Editions La Martinière – 25, boulevard Romain Rolland - 75014 Paris – Tél. : 01 41 48 80 00 – Internet : http://www.editionsdelamartiniere.fr/contacts