Your browser does not support JavaScript!

La BERD vient de s'engager à investir jusqu'à 105 M? pour acquérir une participation de 10 % dans Veolia Voda en vue d'accroître le rôle du secteur privé dans la prestation des services d'adduction d'eau et d'assainissement des eaux usées notamment en Russie et en Ukraine. Veolia Voda utilisera ces capitaux à la poursuite de son expansion dans les pays couverts par la BERD, en privilégiant la Russie et l'Ukraine. La société holding rassemblant les activités de Veolia Eau en Europe Centrale et Orientale, Veolia Voda, a déjà pris pied les marchés hongrois, tchèque et slovaque. L?investissement de la BERD favorisera son entrée dans le secteur de l'eau en Russie et en Ukraine. La société contribuera à améliorer la qualité des services d'adduction d'eau et d'assainissement des eaux usées dans un contexte de transparence et de bonne gouvernance. Le développement d'infrastructures durables et efficaces est une étape clé dans la transformation réussie des économies des pays où la BERD est présente. De plus, les projets d'infrastructure constituent une part croissante des investissements de la BERD. « L?amélioration des services de distribution d'eau et la diminution des risques de pollution et de maladie résultant d'une meilleure qualité du traitement des eaux usées contribuent de façon considérable à la qualité de vie de la population », a souligné Thomas Maier, Directeur de la division des infrastructures à la BERD. « L?expertise réelle de Veolia dans ce secteur en fait le partenaire idéal pour mener les efforts de transformation du secteur sur des marchés où les opérateurs internationaux ne sont pas encore présents », a-t-il ajouté. En 2006, les projets d'infrastructure municipale et environnementale financés par la BERD ont totalisé 307 millions d'euros. La BERD a déjà engagé 2,8 milliards d'euros dans 165 projets d'infrastructure depuis 1996 ? date à laquelle elle a commencé à investir dans des projets d'infrastructure municipale et environnementale. Ses investissements dans les services des eaux ont atteint 1,6 milliard d'euros au cours de cette période.