Your browser does not support JavaScript!

Envisan, la filiale environnementale de Jan De Nul Group, est en train d'achever une digue de compartimentation d'une longueur de 800 m qui fait partie de la future plaine alluviale contrôlée à Vlassenbroek, Termonde (Belgique). Ces travaux sont exécutés dans le cadre du Plan Sigma qui vise à protéger l'Escaut maritime des inondations.

Pour mener à bien ce projet, un appel d'offres international a été lancé. Objectif : construire une digue à partir des boues de dragage provenant de l'Escaut entre Wetteren et le Pont de Heusden. Ces boues de dragage devaient dans un premier temps être extraites du fleuve avant d'être transportées par voie d'eau à Vlassenbroek. Grâce à ce mode opératoire, c'est une une noria de plus de 10.000 camions qui a pu être évitée entre les villages de Baasrode et de Vlassenbroek. Mais après déchargement de ces boues liquides à l'aide d'un système de pompage tout spécialement mis en ?uvre, il a fallu construire la digue à partir de ces boues très chargées en eau. Après avoir étudié plusieurs solutions, Envisan a opté pour l'adjonction d'additifs dans les boues de dragage de manière à obtenir une siccité plus importante et à imperméabiliser le matériau obtenu pour lui conférer la résistance requise. Envisan et sa maison mère, le groupe Jan De Nul, espèrent transposer cette technique innovante de traitement et de réutilisation des boues sur des projets comparables. La réalisation du plan Sigma nécessitera, au cours des cinq prochaines années, l'équivalent de quelque 150.000 camions de matériau pour élever des digues et aménager des zones inondables. Dans le même temps, de grandes quantités de boues de dragages sont enlevées chaque année pour maintenir la navigabilité des voies d'eau flamandes. Des études ont démontré que la plupart des boues de dragage étaient susceptibles de convenir pour la construction ou le renforcement de digues ou d'autres types de retenues d'eau. En combinant la problématique de dragage avec la réalisation de projets de grande envergure tels que ceux prévus par le plan Sigma, il devient possible de mener une politique de grands travaux tout en ménageant l'environnement grâce à une empreinte très réduite.