Your browser does not support JavaScript!

Croissance et bénéfices en forte hausse en 2008, net recul des entrées de commande cette année. Pour Endress+Hauser, l'exercice 2008 aura été un bon millésime, même si les premiers effets de la crise ont commencé à se faire sentir en fin d'exercice. Pourtant, Klaus Endress reste confiant : « Nous entendons sortir renforcés de la crise », a-t-il souligné lors de la conférence de presse annuelle du groupe à Bâle, en Suisse.

Pour Klaus Endress, CEO du groupe E+H, l'année 2008 aura été globalement satisfaisante. « Pendant longtemps, il a semblé qu'Endress+Hauser allait connaître une nouvelle "Best year ever" », a-t-il expliqué. Mais la croissance à deux chiffres observée en début d'année s'est mise à fondre au fur à mesure que la crise prenait corps. Reste qu'avec 1,211 milliard d'euros de chiffre d'affaires (+ 8,8 %), le groupe a nettement dépassé ses objectifs. Le résultat d'exploitation, en hausse de 7 %, a atteint 156,5 millions d'euros. Tous les secteurs d'activités, à l'exception de l'industrie du papier et de la cellulose, ont contribué à la croissance du groupe. L?Europe a fait preuve de stabilité avec une hausse de 8,4 %. Outre les nouveaux marchés de l'Est, les exportations sont restées soutenues en Grande-Bretagne, Italie, Suisse et en Allemagne. Malgré un développement important, les activités en Asie (+ 8,1 %) ont souffert des taux de change. En Amérique (+ 6,2 %), la récession s'est rapidement fait sentir, notamment aux USA et au Canada. La région Afrique/Proche-Orient a enregistré quant à elle une hausse de 33,3 %. L?année 2009 sera cependant nettement plus difficile : « Les entrées de commande se situent actuellement quelque 15 % en-deçà des prévisions » a indiqué Klaus Endress. « Les chiffres varient fortement, la tendance allant en s'améliorant. Toutefois, il est clair, aujourd'hui déjà, que nous ne pourrons pas atteindre nos objectifs ambitieux. (?) Il est probable que notre chiffre d'affaires baissera légèrement ». Les cycles conjoncturels atteignant l'industrie de l'automatisation avec un temps de retard en cas de récession comme de reprise, Endress+Hauser ne compte pas sur une amélioration sensible avant l'année prochaine. Mais Klaus Endress reste confiant : « La crise est loin d'avoir atteint tous nos marchés et ne touche pas tous les domaines de la même manière ». En dépit de la crise, l'entreprise va continuer à investir dans les techniques de fabrication et à renforcer son réseau de commercialisation et de services. Au total, les investissements prévus pour 2009 s'élèvent à 100 millions d'euros. Pour faire face à la dégradation de la conjoncture, le groupe s'appuie sur une base financière solide et sur une capacité d'innovation importante ainsi qu'en témoignent les deux cents nouvelles demandes de brevet déposés en 2008. Endress + Hauser a investi 88,8 millions d'euros dans la recherche et le développement, ce qui représente une augmentation de 17,5 % par rapport à l'année précédente et correspond à 7,3 % du chiffre d'affaires.