Your browser does not support JavaScript!

Veolia Environnement et bioMérieux ont signé un accord formalisant leur intention de s'engager dans un partenariat de recherche pour le développement d'une technologie destinée à la surveillance en continu de la qualité microbiologique de l'eau potable.

Cet accord porte sur une étude préliminaire destinée à évaluer la faisabilité technique et la pertinence économique du projet. Ce projet de collaboration s'appuie sur la combinaison d'expertises complémentaires dans le but de contribuer plus encore à la protection de la santé des consommateurs et à l'amélioration de la santé publique à travers le monde. L?enjeu de ce partenariat est d'adapter au secteur de l'environnement et de l'eau potable les méthodes de contrôle microbiologique développées par bioMérieux pour l'industrie pharmaceutique et agroalimentaire. Il s'agit de détecter, plus rapidement qu'avec les méthodes actuelles, les microorganismes présents dans l'environnement naturel ou en réseau, ainsi que toute contamination accidentelle ou liée au bioterrorisme. Ce partenariat pourrait donc aboutir au développement d'un dispositif simple d'emploi, pouvant être utilisé le plus largement possible. Il constituerait ainsi une avancée scientifique prometteuse permettant d'apprécier de manière sensible et spécifique la qualité microbiologique de l'eau sur l'ensemble de la chaîne de production d'eau potable, depuis la ressource, jusqu'au robinet du consommateur en passant par les usines de production et les réseaux de distribution. Cela permettrait également, en cas de crise sanitaire, de détecter la présence de microorganismes (bactéries, virus ou parasites, en particulier). La combinaison des savoir-faire scientifiques des deux partenaires, en particulier en infectiologie, modélisation et maîtrise des réseaux d'eau potable devrait permettre d'accélérer la mise au point d'un dispositif à forte valeur ajoutée pour le contrôle de la qualité des eaux potables. bioMérieux est un acteur du diagnostic in vitro hautement spécialisé, en particulier en microbiologie clinique et industrielle, deux secteurs où la Société est leader mondial. Son ambition est notamment de développer et de commercialiser des solutions innovantes de diagnostic, adaptées aux nouveaux enjeux sanitaires et économiques. Maîtrisant différentes techniques de diagnostic, bioMérieux pourrait notamment utiliser la cytométrie de flux, une technique de détection rapide des microorganismes, dans ce projet de collaboration. De son coté, Veolia, expert en recherche environnementale, a développé un savoir-faire spécifique dans l'analyse microbiologique dédiée aux différentes matrices environnementales (pré-concentration d'échantillon, détection spécifique) et dans la gestion des réseaux de distribution d'eau potable, tant sur les aspects traitement de désinfection, que sur le suivi des flux et de la qualité de l'eau. Ses solutions innovantes de traçabilité en temps réel de l'eau dans le réseau ont d'ores et déjà été sollicitées par les autorités de Shanghai ou lors les jeux olympiques de Londres.