Your browser does not support JavaScript!

Depuis l'arrêté du 22 juin 2007 relatif à la collecte, au transport et au traitement des eaux usées des agglomérations ainsi qu'à la surveillance du fonctionnement et de l'efficacité des ouvrages d'assainissement, les exploitants s'attachent à améliorer la surveillance de leur système de collecte, ainsi que les performances épuratoires de leurs ouvrages. Au niveau des STEP, ils choisissent d'augmenter la fréquence des analyses, voire de mesurer les effluents en continu. Sur le réseau, en déversoir d'orage, ils créent des points de mesure pour estimer la charge. Les principales mesures, DCO et MES, sont liées et souvent corrélées. La courbe résultante est une caractéristique intrinsèque de la station d'épuration, comme base de son fonctionnement courant. Les mesures de MES qui s'éloignent de cette courbe témoignent d'une arrivée ponctuelle d'eau « anormales » sur la station. Krohne propose un matériel dont la technologie a été étudiée pour mesurer directement les MES. Il remplace avantageusement les filtres micropores utilisés en laboratoire selon la norme ISO 11 465, et donne, en continu, une valeur directement en mg/l. Historiquement, il n'existait pas de mesure en ligne pour la détermination des matières en suspension. Par conséquent, de nombreux exploitants ont pris l'habitude d'utiliser des capteurs de turbidité pour déterminer la concentration en MES. Or, la turbidité mesure aussi les colloïdes qui reflètent la lumière, mais qui n?ont aucun poids. De plus, la turbidité est influencée par la couleur et la taille des particules. Les particules blanches reflètent plus de lumière que les particules de couleur sombre et de nombreuses petites particules reflètent plus de lumière que peu de particules de grandes tailles. Du coup, la turbidité mesure des colloïdes qui reflètent la lumière, mais qui n?ont aucun poids. L?Optisens OAS 2000 de Krohne est construit avec une optique à transmission de lumière qui ne détecte pas ces particules colloïdales, dont la faible longueur d'onde n'absorbe pas la lumière. A contrario, les appareils classiques à réflexion de lumière sont influencés par ces particules. De même, le changement de couleur des boues modifie les caractéristiques de réflectivité de l'eau. Ainsi une mesure par réflexion est influencée et une mesure par absorption non. La technique par absorption de l'OPTISENS OAS 2000 est donc indépendante de ces changements "optiques". L?Optisens OAS 2000 mesure réellement les MES. L?instrument est doté d'un système intégré de jet d'air comprimé ou jet d'eau qui assure la propreté de l'optique. Le nettoyage est contrôlé automatiquement par le convertisseur de mesure. L?avantage de cet auto-nettoyage est une diminution conséquente de l'entretien de la sonde de mesure. De plus, il est réalisé sans pièces en mouvement (tels que des essuyeurs) pour une efficacité sur le long terme. Avec l'Optisens OAS 2000 couplé à la mesure de pH PAS 2000 et la mesure de conductivité IAS 050, l'exploitant obtient un bilan journalier performant de sa station d'épuration.